Tout sur Roma

Parce que le Diable rouge a toujours été associé à son parcours italien, on connaît presque mieux ses années la Botte au pied que ses premières semelles usées sur le bitume de la Métropole. Voyage dans l'Anvers de l'homme qui taclait avec les talons.

L'arrivée de José Mourinho à l'AS Rome a suscité le doute. Il tente de modeler le club à sa façon, pas à pas.

Ce jeudi soir, Manchester United affronte l'AS Roma en demi-finale aller de l'Europa League, dans une rencontre qui sent bon l'histoire et les joutes européennes. Dans des dynamiques différentes, les deux formations comptent bien ne pas laisser passer leur chance dans un dernier carré où tout est ouvert. Analyse.

Opposés au Shakhtar Donetsk ce soir en huitième de finale retour, les Romains n'ont plus qu'à confirmer leur belle performance du match aller (victoire 3-0). Une qualification en quart pourrait les élever au rang de prétendant à la victoire finale, et surtout les faire rêver d'un premier titre européen dans leur histoire.

En Ligue des champions, aucune équipe ne s'est qualifiée à l'extérieur après une défaite par trois buts d'écart à l'aller. Mais d'autres "remontadas" peuvent inspirer le FC Barcelone, qui retrouve le Paris SG mercredi en huitième de finale, après une première manche cauchemardesque (défaite 4-1).

La Juventus s'est installée à la troisième place du Championnat d'Italie en dominant logiquement la Roma (2-0) samedi à Turin, avec un nouveau but de l'inusable Cristiano Ronaldo, au lendemain de son 36e anniversaire.

Josep Bartomeu était l'homme qui avait perdu Neymar et la philosophie de La Masia. Il était aussi celui qui avait dégoûté Lionel Messi de son club de toujours. Il a jeté l'éponge hier soir. Et il n'y a pas grand monde pour s'en plaindre.

La Juventus, réduite à dix, s'en est remis, comme souvent, à Cristiano Ronaldo pour sauver un point à Rome (2-2) face à une belle Roma, dans une 2e journée de Serie A prolifique grâce notamment au festival de Naples (6-0 sur le Genoa).

Neuf buts encaissés en trois matches: d'une fragilité inhabituelle depuis huit jours, la Juventus a encore été durement secouée mercredi sur la pelouse de Sassuolo, où elle n'a pu prendre qu'un seul point (3-3), qui l'approche néanmoins d'un nouveau titre.

Beaucoup de rencontres des huitièmes de finale aller de l'Europa League se disputeront jeudi dans des stades vides à la suite de mesures prises au regard de la situation sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus. Le duel entre l'Inter Milan de Romelu Lukaku et Getafe, qui doit se disputer à huis clos, est incertain. Le président espagnol est très réticent à l'idée de se rendre en Lombardie, région largement touchée par le Covid-19.