Tout sur Roland Duchâtelet

Les Red Flames ont disputé 14 matches l'an dernier, elles n'en ont perdu qu'un seul : face aux États-Unis, championnes du monde. Depuis février 2019, Tessa Wullaert est la capitaine de l'équipe nationale féminine belge. Elle a aussi remporté la coupe d'Angleterre avec Manchester City et a loupé le titre de peu.

Le 9 novembre, il y aura trente ans que le Mur de Berlin est tombé. Dès ce moment, les clubs et les sportifs de RDA ont dû se frayer un chemin dans un monde nouveau. Près de trois décennies après la Réunification, le 3 octobre 1990, le passé laisse toujours des traces.

De retour au sommet de la pile de dossiers concernant l'avenir du football belge, la BeNeLigue semble plus palpable que jamais. Coup de bluff ou coup de génie ? Voyage dans les coulisses du grand marché belge du ballon rond.

Introduit au fil des ans dans le cercle du pouvoir, Christophe Henrotay était devenu un acteur important du grand marché mondial, dissimulé à l'ombre luxueuse du Rocher.

Éloigné du foot belge depuis son départ du Standard, en 2014, Jean-François De Sart est revenu aux affaires quatre ans plus tard, pour donner un coup de main à son vrai club de coeur, le FC Liège. Entretien avec le père de deux fils épanouis, ancien disciple de Robert Waseige, consultant pour une boîte d'audit et toujours à la tête d'une agence bancaire.

Pour sa cinquième saison à la tête du Standard, Bruno Venanzi semble enfin avoir ramené les Rouches là où il l'avait annoncé au début de son mandat. Reconstruction d'un retour au premier plan.

Afin de monnayer leurs méthodes de formation, de développer leur marque à l'international, voire de dénicher l'un ou l'autre talent, le Standard et Anderlecht intensifient actuellement les échanges avec la Chine, prête à sortir le chéquier pour s'acheter une crédibilité. Explications.

" L'imbécile " D'Onofrio clashe " l'anesthésiste " Venanzi, " le casseur " Bölöni tacle " le conflictuel " Sa Pinto, " Moïse " Preud'homme attaque Bölöni, etc. Depuis le retour de l'Antwerp en D1A, la relation avec le Standard est bouillante. Nouvel acte ce vendredi, dans un match entre deux concurrents directs ?

On a pu lire avec un certain étonnement que Gand et Anderlecht rêvaient de plus, lors de la présentation des PO1. Les deux clubs avaient ramé toute la saison pour se qualifier et n'y étaient parvenus que grâce à un parcours parfait dans l'ultime ligne droite, face à des adversaires qui n'étaient pas toujours les plus fringants. Un brin de modestie aurait été bienvenu.