Tout sur Roger Lambrecht

Depuis ce lundi, le Sporting Lokeren, double vainqueur de la coupe, n'existe plus. Le club waeslandien, né en 1970 d'une fusion entre le Standaard et le Racing Lokeren, a été déclaré en faillite depuis que le rachat par Louis de Vries a accéléré de graves problèmes financiers et alourdi les dettes. Certains fournisseurs n'ont pas reçu leur argent et les salaires des joueurs et des employés n'ont pas été versés. Les joueurs et le staff ont arrêté de travailler après leur dernier match en D1B le 28 février dernier.

Louis De Vries, le président du club de football de Lokeren, a décidé de jeter l'éponge. La faillite du club waeslandien de Proximus League, apparaît dès lors inévitable et pourrait déjà être prononcée lundi par le tribunal de commerce de Dendermonde. Une décision contre laquelle Lokeren ne fera pas appel.

Le Sporting Lokeren devrait fêter ses cinquante ans mais il est menacé de disparition. Il y a quarante ans, le club émargeait encore au subtop européen. Et il y a six ans, il attirait 17.000 personnes à Bruxelles pour la finale de la Coupe.

Pour ses 50 ans, Lokeren s'est offert les quarts de finale de la Coupe de l'UEFA. Il a également été vice-champion et a remporté deux coupes de Belgique. Aujourd'hui, il connaît de sérieux problèmes financiers et sa survie est menacée.

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, les interventions artificielles pour maintenir Lokeren en vie ne pouvaient pas fonctionner.

Glen De Boeck a entamé son mandat par un revers 0-3 contre Zulte Waregem. Il faudra un miracle pour maintenir Lokeren en D1A.

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, la performance d'ensemble de l'Excel Mouscron est très solide.