Tout sur Richard Carapaz

Le Slovène, champion olympique du contre-la-montre, aura fort à faire contre l'armada britannique composée notamment du champion olympique Richard Carapaz, deuxième l'an dernier, du vainqueur du Giro Egan Bernal, du champion olympique de VTT Egan Bernal et d'Adam Yates. Dix-neuf Belges sont annoncés au départ samedi.

Remco Evenepoel a commencé la course olympique sur route en tant que co-leader aux côtés de Wout van Aert. Mais contrairement au médaillé d'argent, le jeune Remco n'a joué aucun rôle dans la finale. Il s'était montré avec une attaque à plus de 50 km de l'arrivée.

Le coureur slovène a assommé ses adversaires lors des deux étapes alpestres. Les images de ses ascensions sur le grand plateau dans les cols de Romme et de la Colombière sous les regards interloqués des concurrents qu'il dépassait ont forcément marqué les esprits et semé le doute sur les performances d'un coureur dans une épreuve à l'héritage pas toujours reluisant. Tentative d'autopsie.

C'est une Slovénie à plusieurs visages qu'on aura vu sur ce Tour de France. Celui triomphant du champion de Slovénie Matej Mohoric, vainqueur de l'étape au bout d'un numéro époustouflant, celui grimacant de Tadej Pogacar, mis en difficulté par l'échappée du jour et celui à l'agonie de Primoz Roglic, qui doit définitivement renoncer à ses rêves d'une tunique jaune toujours solidement accrochée sur les épaules d'un Mathieu van der Poel qui aura fait le spectacle avec Wout Van Aert.

Intouchable Tadej Pogacar. Le Slovène a battu les spécialistes que sont Stefan Kung et Wout Van Aert dans un contre-la-montre pourtant réservé aux spécialistes. Mathieu van der Poel dont ce n'est pas l'exercice de prédilection s'est surpassé pour conserver sa précieuse tunique de leader pour 8 secondes. Mais jusque quand vu que Pogacar semble déjà prendre l'option finale pour la victoire finale à Paris.

Fin d'étape incroyable sur le Tour. La belle histoire de l'équipe Alpecin se poursuit. Après la victoire et le maillot jaune de Mathieu Van der Poel dimanche, la formation belge s'impose dans la 3e étape grâce à Tim Merlier qui devance son coéquipier Philipsen. Les chutes ont été nombreuses et les deux grands favoris Tadej Pogacar et Primoz Roglic ont perdu du temps.

Le Guide du Tour de Sport/Foot Magazine est en vente dès ce jeudi. L'apéro idéal avant le Grand Départ du Tour de France, le samedi 26 juin à Brest.

Il tient sa revanche. Le Slovène Primoz Roglic, qui avait perdu le Tour de France au bout du suspense, a remporté dimanche la Vuelta à l'issue de la 18e et dernière étape, gagnée au sprint à Madrid par l'Allemand Pascal Ackermann.

Le Britannique Hugh Carthy (EF Pro Cycling) a dompté le mythique Angliru et remporté la 12e étape du Tour d'Espagne. Au terme d'une journée aussi courte (109,4 km) que compliquée, avec cinq ascensions, Carthy a devancé le Russe Aleksandr Vlasov (Astana) et l'Espagnol Enric Mas (Movistar). Quatrième, l'Équatorien Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) a repris le maillot rouge de leader à Primoz Roglic (Jumbo-Visma), 5e.

L'Espagnol Ion Izagirre (Astana) a remporté la 6e étape du Tour d'Espagne cycliste (WorldTour) reliant sur un parcours accidenté Biescas à Aramón Formigal avec une arrivée au sommet après 146,4km de course dans les Pyrénées aragonaises. Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), en difficulté, a dû céder son maillot rouge de leader au classement général à l'Equatorien Richard Carapaz (Ineos Grenadiers), vainqueur du Giro l'an dernier.

Lennard Kämna (Bora-hansgrohe) a remporté la 16e étape du Tour de France mardi entre La-Tour-du-Pin et Villard-de-Pans. L'Allemand a devancé le Colombien Richard Carapaz (Ineos) et le Suisse Sébastien Reichenbach (Groupama-FDJ). Tiesj Benoot termine septième et premier belge. Le Slovène Primoz Roglic conserve son maillot jaune.

Le Tour, qui démarre samedi à Nice, a rarement suscité autant d'interrogations. Malgré la pandémie, il fallait à tout prix qu'il ait lieu, mais on ne l'achèvera peut-être pas. Dans quelle mesure cette Grande Boucle sera-t-elle vraiment différente ? Passage en revue en cinq thèmes.

Le Tour de Pologne, qui débute mercredi, est la première course par étapes du WorldTour après l'arrêt provoqué par le coronavirus. Le tenant du titre, Pavel Sivakov, ne sera pas au départ cette année. Ineos sera emmené par Richard Carapaz, prêt à se livrer à un nouveau duel avec Remco Evenepoel. Le prodige de Deceuninck-Quick Step, 20 ans, a gagné cette saison les Tours de San Juan, de l'Algarve et de Burgos (la semaine passée). Il aura notamment Wilco Kelderman, Tim Wellens, Jakob Fuglsang et Maximilian Schachmann comme adversaires sur la route d'un quatrième succès de rang dans une course par étapes en 2020.

Que retenir de la saison cycliste écoulée, durant laquelle de grands talents se sont distingués? Passage en revue, avec 25 chiffres surprenants.