Tout sur Ricardo Sa Pinto

Avant de trôner fièrement en tête du classement, Carolos et Liégeois ont mangé leur pain noir. Multiplié les coups bas et dégusté, par presse interposée, des saillies bien senties. Parce qu'en Wallonie, savonner la planche adverse a longtemps été un sport national. Mais ça, c'était avant. Avant que Bruno Venanzi et Mehdi Bayat s'acoquinent et que Zèbres et Rouches se trouvent des intérêts communs. Plongée dans une vieille rivalité aux faux airs de compagnonnage.

Présider le Standard est loin d'être une mission tranquille. Bruno Venanzi l'a appris à ses dépens, au cours d'un parcours qui atteint presque son cinquième anniversaire. Entre course financière, agents influents et principes tombés aux oubliettes, le gâteau pourrait avoir un arrière-goût amer.

Malgré une saison délicate, le défenseur des Rouches reste l'incarnation la plus probable du futur défensif des Diables. Histoire d'un tempérament taillé pour l'Enfer.

L'homme aux 224 matches pour le Standard a tourné une deuxième fois la page rouche en janvier dernier. Un départ attendu après deux envols manqués et une dernière saison agitée. Coincé à Abu Dhabi, Paul-José Mpoku se confi(n)e.

Tout le monde, à commencer par lui, attendait mieux de cette troisième pige comme coach du Standard. Le vrai bilan de Michel Preud'homme, deux ans après le ficelage de son retour.

Depuis plusieurs mois, vous n'avez plus lu d'intervention d'un membre du Standard dans notre magazine. C'est le résultat d'un boycott voulu par le club, dont nous avons décidé de vous expliquer les causes et conséquences.

Pour sa cinquième saison à la tête du Standard, Bruno Venanzi semble enfin avoir ramené les Rouches là où il l'avait annoncé au début de son mandat. Reconstruction d'un retour au premier plan.

Ricardo Sa Pinto est le nouvel entraîneur du club portugais du SC Braga, a annoncé le club mercredi. L'ancien entraîneur du Standard, âgé de 46 ans, a signé un contrat de deux ans.

Le football, c'est de la passion. Pour les femmes aussi. A intervalles réguliers, nous donnons la parole à l'une d'entre elles, férue de ce sport. Cette semaine : Anne Ruwet (35 ans), présentatrice des soirées de Ligue des Champions sur RTL-TVI.

Si le Standard peut encore espérer sauter l'Antwerp et sauver les apparences, la campagne 2018-2019 n'aura été qu'une succession de désillusions. Avec comme conséquences de nouveaux chamboulements à tous les étages. Explications.

" L'imbécile " D'Onofrio clashe " l'anesthésiste " Venanzi, " le casseur " Bölöni tacle " le conflictuel " Sa Pinto, " Moïse " Preud'homme attaque Bölöni, etc. Depuis le retour de l'Antwerp en D1A, la relation avec le Standard est bouillante. Nouvel acte ce vendredi, dans un match entre deux concurrents directs ?