Tout sur Renaud Emond

La Comission des licences n'a pas octroyé son sésame au Standard. Il y a deux semaines, Sport/Foot Magazine faisait déjà état des gros soucis financiers du club liégeois. Entre primes impayées, salaires mirobolants et mercato gourmand, la comptabilité liégeoise est aux abois.

Le Standard a montré à Charleroi son pire visage après trois prestations abouties contre des grands. C'est l'histoire de toute sa saison et ça peut inquiéter à l'approche des play-offs. Tentative d'explications.

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, la période de transferts illustre très bien la santé financière et la stabilité de nos clubs.

Le Standard a été le grand absent de la soirée du Soulier d'Or. Le club n'a plus gagné un trophée individuel depuis... 2009. Retour sur une interminable traversée du désert et explications. Pourquoi ce n'est pas le club liégeois qui s'est installé sur le toit de notre foot pendant dix ans, comme on l'avait pourtant prédit au moment des deux titres ?

Trois jours après avoir quitté officiellement le Standard pour le FC Nantes, Renaud Emond a joué ses premières minutes sous le maillot des Canaris en Ligue 1. L'ancien attaquant liégeois, 28 ans, est monté au jeu à la 67e minute de la rencontre face à Saint-Étienne remportée 0-2 par les Nantais.

Renaud Emond a paraphé un contrat de deux ans et demi en faveur du FC Nantes, a annoncé le club de Ligue 1 jeudi. L'attaquant belge de 28 ans quitte donc le Standard pour la Ligue 1, sa première expérience à l'étranger.

Entre occasions manquées et série en cours d'onze rencontres sans garder le zéro, entre le championnat et l'Europe, le Standard ne parvient pas à installer sa domination dans les deux rectangles. Analyse au microscope d'une efficacité disparue.