Tout sur Rafael Nadal

Rafael Nadal, en quête d'un historique 21e sacre en Grand Chelem, a pris la mesure du Français Adrian Mannarino (ATP 69) en huitièmes de finale de l'Open d'Australie, dimanche à Melbourne. L'Espagnol, 5e mondial, a émergé d'un premier set homérique avant de profiter d'un pépin physique du gaucher français pour dérouler dans les deux dernières manches. La rencontre s'est ponctuée sur le score de 7-6 (16/14), 6-2, 6-2 après 2h40 de jeu.

David Goffin (ATP 45) n'est pas au bout de ses peines après sa défaite 6-4, 6-3, 6-0 au premier tour à l'Open d'Australie contre Daniel Evans (ATP 24). Battu pour la cinquième consécutive dès son entrée en lice dans un tournoi du Grand Chelem - et pour la quatrième fois sans réussir à gagner le moindre set - le Liégeois, 31 ans, va ainsi également sortir du top 50 lors de la parution du nouveau classement ATP, le 31 janvier prochain.

Le Serbe qui s'est vu refusé son autorisation de visa en Australie et devra attendre lundi avant d'être définitivement fixé sur son sort n'a pas reçu le soutien de l'Espagnol qui compte tout comme lui 20 titre du Grand Chelem à son palmarès. "Il connaissait les conditions depuis de nombreux mois quand il a pris sa décision."

Il y a un peu plus d'une semaine, il avait été contrôlé positif au coronavirus. Il est arrivé aujourd'hui sur le court de la Rod Laver Arena où se déroule notamment la finale de l'Australian Open.

En 18 ans, ils ont conquis soixante Grands Chelems. Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic n'ont cessé de repousser le jour de leur déclin. Le premier semble l'avoir atteint, celui du deuxième approche à grands pas. Djokovic est le dernier à résister, même s'il devra tôt ou tard plier l'échine face aux représentants de la NextGen. Le tennis est-il prêt à une passation de pouvoir?