Tout sur Rafael Nadal

Le monde du tennis s'est mobilisé pour venir en aide aux victimes des 'bushfires', les feux de forêt qui ravagent le Sud-Est de l'Australie. L'Australien Nick Kyrgios a été le premier à lancer le mouvement en décidant de donner 200 dollars par ace qu'il servirait durant la tournée australienne. D'autres ont emboîté le pas, les stars du circuit acceptant notamment de participer au 'AO Rally for Relief', une exhibition, mercredi dernier, dans la Rod Laver Arena, qui a permis de récolter près de 5 millions de dollars.

Entre l'inquiétude née de la qualité de l'air et l'envie, sous la pression de la nouvelle génération, de remporter son 8e Open d'Australie, Novak Djokovic a décrit dimanche son état d'esprit à la veille du début du premier Majeur de l'année.

Après avoir créé la surprise lors des ATP Finals en novembre, Stéfanos Tsitsipás, 21 ans, veut maintenant remporter un tournoi du Grand Chelem. Le Grec y arrivera-t-il dès l'Open d'Australie ?

Steve Darcis (ATP 200), le capitaine, était forcément déçu après la défaite de l'équipe belge 2-1 contre l'Espagne, vendredi soir - ou faut-il dire samedi matin - à Sydney en quart de finale de la première édition de l'ATP Cup. Les Belges n'ont fini par plier qu'au super tie-break du double décisif, Sander Gillé et Joran Vliegen s'inclinant 6-7 (7/9), 7-5, 10-7 contre Pablo Carreno Busta et Rafael Nadal.

David Goffin (ATP 11) s'est hâté en conférence de presse après sa victoire 6-4, 7-6 (7/3) contre Rafael Nadal, le N.1 mondial, qui a permis à la Belgique de garder une chance de se hisser en demi-finale de l'ATP Cup de tennis, vendredi soir à Sydney. Ravi de sa prestation, le Liégeois, 29 ans, y a révélé la tactique qui l'a aidé à terrasser l'Espagnol, 33 ans, invaincu jusqu'ici dans la compétition.

La tâche de la Belgique s'annonce compliquée en quarts de finale de l'ATP Cup mais les rencontres sont prometteuses. En effet, les Belges défieront l'Espagne du N.1 mondial Rafael Nadal, vendredi à Sydney à partir de 7h30 (heures belges).

Malgré le poids des ans, Rafael Nadal, Novak Djokovic et Roger Federer continuent à survoler le circuit ATP. Les trois trentenaires, respectivement premier, deuxième et troisième au classement mondial, ont remporté à eux trois les seize dernières levées du Grand Chelem. Mais les jeunes poussent de plus en plus fort et Dominic Thiem, Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev semblent en mesure de pouvoir les inquiéter dans les prochains mois.

Au cours des prochains mois d'hiver, l'épicentre du monde sportif se situera en... Arabie saoudite. Des millions de pétrodollars attirent les meilleurs athlètes du monde vers le désert. Et pas seulement pour l'amour du sport. Analyse.

Rafael Nadal était en mission: malgré une saison éreintante, il estimait de son devoir d'offrir à son pays la Coupe Davis dont le nouveau format était expérimenté cette année à Madrid. Et grâce à lui, l'Espagne a remporté dimanche son 6e Saladier d'Argent, aux dépens du Canada.

Des matchs qui se terminent au milieu de la nuit, des forfaits et abandons polémiques, une affluence et une ambiance indignes de son héritage: la nouvelle Coupe Davis nécessite des aménagements, mais elle est sportivement un succès avec des rencontres d'une grande intensité.

Roger Federer a ouvert son compteur de victoires au Masters de tennis mardi à l'O2 Arena de Londres pour sa deuxième rencontre du Groupe Björn Borg. Le Suisse, 3e joueur du monde, dominé en entrée par l'Autrichien Dominic Thiem dimanche (7-5, 7-5), a battu cette fois l'Italien Matteo Berrettini, 8e mondial.