Tout sur RAAL

En partie diffusée par la RTBF, la Coupe du monde de beach soccer (19-29 août) se disputera sans la Belgique. Une mauvaise habitude qu'une bande de fanatiques s'acharne à faire disparaître en développant la discipline au Plat Pays. Et en posant un constat: le beach est le complément idéal du foot. Vérification à Nazaré, lors des récents championnats d'Europe des clubs.

Les clubs de football amateur doivent vite se mettre en règle: les contrôles s'intensifieront dès la saison prochaine. Mais en l'absence d'un cadre légal adapté, ils continuent de frauder. À côté des directives officielles, mal diffusées, deux secrétariats sociaux proposent une alternative alléchante. Risquée, parce qu'illégale. Plongée au coeur d'une cacophonie nuisible aux clubs.

Pertes financières, risques de blessures, menace de saison blanche: les trois étages du foot amateur sont torpillés par le Covid. Des acteurs envisagent les prochains mois. Entre optimisme et résignation.

Il est Louviérois, ancien footballeur pro, chef d'entreprise à succès, président de club. Et nouvelle icône de la lutte contre l'argent noir dans le foot amateur. " Je ne supporte pas la triche, je ne sais pas me taire. "

Le mythique Tivoli est tiraillé entre deux clubs qui se tirent un peu / beaucoup / passionnément dans les pattes. Pour résumer : 'La Louvière' pointe en D2 amateur et la 'RAAL' (D3 amateur) est le bébé tout frais de l'ancien pro et actuel brillant businessman Salvatore Curaba. Et tout le monde joue en vert et blanc. Par nostalgie.

Le mythique Tivoli est tiraillé entre deux clubs qui se tirent un peu / beaucoup / passionnément dans les pattes. Pour résumer : 'La Louvière' pointe en D2 amateur (et, accessoirement, affronte Charleroi ce jeudi en Coupe) et la 'RAAL' (D3 amateur) est le bébé tout frais de l'ancien pro et actuel brillant businessman Salvatore Curaba. Et tout le monde joue en vert et blanc. Par nostalgie.