Tout sur Porto

En attendant une éventuelle venue de Kylian Mbappé, le club merengue a prolongé l'un de ses cadres, présent au club depuis 2013 à l'exception d'une année en prêt à Porto.

Arrivé à Londres en janvier après avoir été licencié du PSG, le technicien allemand a réussi l'exploit d'emmener les Blues sur le toit de l'Europe en remportant la Ligue des Champions.

Il fut le roi des entraîneurs européens, le maître du jeu psychologique et une garantie de succès. Aujourd'hui, il n'est plus qu'une parodie de lui-même, un coach peureux qui n'a de cesse de rejeter la faute sur les autres.

Si Thomas Tuchel a redressé les résultats de Chelsea, en ballottage favorable avant d'affronter Porto en quart retour de Ligue des champions mardi (19h00 GMT), l'Allemand a surtout remis de l'ordre chez les Blues avec des qualités bien à lui: pragmatisme, intransigeance, communication claire.

Principal atout depuis l'arrivée de Thomas Tuchel, la défense de Chelsea a volé en éclats samedi en championnat. Et voilà les "Blues" contraints de resserrer les boulons contre Porto mercredi en Ligue des champions (21h00), lors d'un quart de finale aller délocalisé à Séville.

Les 4 premières équipes qualifiées sont connues. Porto fait déjà office de surprise des prochains quarts de finale, tandis que le PSG et Liverpool ont des belles têtes de favoris. Sans oublier le Borussia Dortmund qui compte bien jouer les troubles fêtes parmi tout ce beau monde. En attendant les derniers matchs de la semaine prochaine, passage en revue équipes favorites à la victoire finale.

En Ligue des champions, aucune équipe ne s'est qualifiée à l'extérieur après une défaite par trois buts d'écart à l'aller. Mais d'autres "remontadas" peuvent inspirer le FC Barcelone, qui retrouve le Paris SG mercredi en huitième de finale, après une première manche cauchemardesque (défaite 4-1).

"L'Italie est mon second pays": ancien joueur de Serie A, Sérgio Conceiçao retrouve mardi le football italien avec un 8e de finale retour de Ligue des champions contre la Juventus à Turin (20h00 GMT), où l'entraîneur de Porto, vainqueur 2-1 à l'aller, revient avec plaisir.