Tout sur Pocognoli

Ce samedi, Eupen accueille le Standard au Kehrweg dans le cadre des demi-finales de la Crocky Cup. Retour sur cinq confrontations marquantes de ces dernières années, entre deux équipes qui ont rarement laissé le spectacle aux vestiaires.

Suite à un grand sondage réalisé par Sport/Foot Magazine auprès de ses lecteurs, notre rédaction a compilé le top 25 des matches qui vous ont le plus fait vibrer au fils des ans. Place aujourd'hui à la rencontre classée en 25e place : Standard-AZ, disputé le 9 décembre 2009.

Sébastien Pocognoli quitte Hanovre 96 et la Bundesliga pour rejoindre la Premier League et West Bromwich Albion. L'arrière gauche a signé pour trois saisons avec option pour une année supplémentaire, a officialisé le club des "Baggies" samedi. Le montant du transfert n'a pas été communiqué.

Un an après avoir quitté le Standard pour Hanovre, Sébastien Pocognoli évoque les trois saisons qu'il a passées sous le maillot des Rouches: "je pense que j'ai fait mon boulot jusqu'au dernier jour."

Depuis qu'il a quitté le Standard pour le club allemand, début 2013, Sébastien Pocognoli, 26 ans, a disputé 14 (parties de) matches de Bundesliga, inscrivant un but.

Les Belges ont joué un match solide contre les Français ce mercredi. Certains font la fine bouche, mais les Bleus restent de redoutables adversaires avec des joueurs qui jouent dans les meilleurs clubs d'Europe (Benzema, Ribery, Clichy, Sagna...). Quels enseignements tirer de cette rencontre amicale à l'aube des trois derniers matchs qualificatifs et décisifs qui se profilent dans les deux prochains mois? Avec au bout, on l'espère, un billet en poche pour la Coupe du Monde au Brésil

Le Standard a présenté sa nouvelle recrue Ezekiel Fryers ce lundi midi. Le directeur sportif du club Jean-François de Sart en a profité pour mettre les points sur les "i" : l'Anglais n'est pas là pour palier à l'hypothétique départ de Sébastien Pocognoli.

Un procès-verbal a été rédigé contre Sébastien Pocognoli pour provocation et infraction à la loi football. Le Standard ne soutient pas son geste mais ne le condamne pas non plus. "Nous ferons rapidement le point avec Poco", déclare Olivier Smeets, responsable de la communication des Rouches.