Tout sur pneus

Pirelli, mis en cause dimanche par Sebastian Vettel suite à une crevaison spectaculaire en fin de course, s'est défendu lundi en affirmant ne pas avoir été entendu par la Fédération internationale (FIA) fin 2013 quand il a demandé des restrictions sur l'utilisation de ses pneus.

L'écurie Mercedes-AMG de Formule 1 "a été avantagée" par les trois jours d'essais de pneus Pirelli réalisés en mai sur le circuit de Barcelone, selon un avocat de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), jeudi matin à Paris, devant son Tribunal International.

Le Grand Prix de Monaco, ce dimanche, sera la dernière course de la saison à bénéficier des pneus Pirelli version 2013. Suite aux critiques, le manufacturier a en effet annoncé la semaine dernière qu'il allait revenir à la composition des pneus de l'an dernier pour le GP du Canada, le 9 juin prochain.

La domination de Sebastian Vettel lors des essais la semaine dernière à Melbourne, n'augurait rien de bon pour le suspense cette saison. Pourtant l'usure des pneus en course a redistribué les cartes, en faveur de Kimi Raikkonen. Les gommes seront à nouveau déterminantes ce dimanche en Malaisie.