Tout sur Pelé Mboyo

Le dernier match de la 6e journée du championnat de Belgique de football a donné lieu à un chasé-croisé entre Courtrai et Genk (3-3). Tous les buts sont tombés en seconde période via Ruslan Malinovskyi (50e, 0-1), Pelé Mboyo (62e, 1-1), Joseph Aidoo (68e, 1-2), Idir Ouali (71e, 2-2), Mboyo (83e, 3-2) et Leandro Trossard (85e, 3-3). Genk, qui a manqué un penalty, reste 2e avec 14 points, deux de moins que le Club Bruges. Courtrai (5) est 13e.

Un an avant la Coupe du Monde, Pelé Mboyo était en bonne voie pour accompagner la bande à Marc Wilmots au Brésil. Aujourd'hui, l'attaquant bruxellois se retrouve au Cercle pour se relancer après deux longues années d'arrêt. Extrait.

Ce samedi 28 mai, plusieurs stars de notre championnat vous donnent rendez-vous au stade du Crossing Schaerbeek

Comme chaque année, le football belge a livré son lot de gagnants et d'arnaques, de patrons et de losers, de grandes gueules et de mal-aimés, etc. Le jury bicéphale Sport/Foot Magazine et RTBF décerne, comme d'hab, les bonnes et les moins bonnes notes. Aujourd'hui : les losers.

2015 a été l'année de Hein Vanhaezebrouck. Ce n'est donc pas une surprise si son contrat vient d'être revu à la hausse. Mais pourquoi est-il si bon ? Sport/ Foot Magazine a posé la question à quelques joueurs qui travaillent ou ont travaillé avec lui. Extraits.

La saison de Genk est achevée. Celle de Pelé Mboyo, cité au Standard, l'est depuis très longtemps: en 2015, il n'a pas joué une seule minute. Son contrat, très cher, court encore deux ans. Alors, quid ?

"Les Belges gardent un complexe qu'il faut arriver à enlever. Origi aurait été un joueur français, italien, tout le monde se serait emballé. Mais comme il est belge, on garde une certaine retenue." Pelé Mboyo donne son avis sur les talents belges.