Tout sur Paul-José Mpoku

Tout le monde, à commencer par lui, attendait mieux de cette troisième pige comme coach du Standard. Le vrai bilan de Michel Preud'homme, deux ans après le ficelage de son retour.

Entre salaires mirobolants et mercato gourmand, la comptabilité liégeoise est aux abois. Le Standard cherche de l'argent dans tous les coins, mais fait face à une réalité financière alarmante.

Le Standard a montré à Charleroi son pire visage après trois prestations abouties contre des grands. C'est l'histoire de toute sa saison et ça peut inquiéter à l'approche des play-offs. Tentative d'explications.

Avant le clash de ce dimanche, une question : Charleroi qualifié pour les play-offs avant le Standard, est-ce bien raisonnable ? Non, les Liégeois devraient être devant à tous les coups. Analyse au départ d'une brouette de chiffres.

Vous avez élu Michel Preud'homme meilleur entraîneur des vingt dernières années en Belgique. Un choix que plusieurs acteurs ayant croisé la route du coach liégeois ont accepté de commenter pour esquisser le portrait d'un Preud'homme ambivalent. Extraits.

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, la période de transferts illustre très bien la santé financière et la stabilité de nos clubs.

Vous avez élu Michel Preud'homme meilleur entraîneur des vingt dernières années en Belgique. Un choix que plusieurs acteurs ayant croisé la route du coach liégeois ont accepté de commenter pour esquisser le portrait d'un Preud'homme ambivalent.

Paul-José Mpoku, 27 ans, s'apprête à rejoindre Al-Wahda (Abu Dhabi). Le milieu de terrain congolais devrait y signer un contrat d'un an et demi, selon des informations de la DH.

Le Standard a été le grand absent de la soirée du Soulier d'Or. Le club n'a plus gagné un trophée individuel depuis... 2009. Retour sur une interminable traversée du désert et explications. Pourquoi ce n'est pas le club liégeois qui s'est installé sur le toit de notre foot pendant dix ans, comme on l'avait pourtant prédit au moment des deux titres ?

Entre occasions manquées et série en cours d'onze rencontres sans garder le zéro, entre le championnat et l'Europe, le Standard ne parvient pas à installer sa domination dans les deux rectangles. Analyse au microscope d'une efficacité disparue.

Mardi, la Commission des litiges de la Fédération royale belge de football (RBFA) a infligé à Paul-José Mpoku une suspension de quatre matchs, dont deux avec sursis, et une amende de 3.000 euros. Le milieu de terrain offensif international congolais du Standard manquera les rencontres contre Anderlecht et l'Antwerp. La Standard et le joueur peuvent encore aller en appel de cette décision.

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, le Clasico à venir opposera une équipe en manque d'audace à une équipe incapable de gérer ses émotions. Il espère qu'on n'y parlera que de foot.

Qui s'est distingué ? Qui a sombré ? Quel joueur, entraîneur ou dirigeant a suscité l'émoi ? Chaque semaine, désormais, Sport/Foot Magazie s'attarde sur quatre événements marquants de la Jupiler Pro League.

Le Standard et son international congolais Paul-José Mpoku vont tenter d'éviter une suspension de trois matchs de championnat de football mardi devant la Commission des litiges de la Fédération royale belge de football (RBFA). Mehdi Carcela, en revanche, accepte cette même sanction. L'international marocain manquera le Clasico de dimanche contre Anderlecht, le choc des quarts de finale de la Coupe contre l'Antwerp, mercredi prochain, et le déplacement à Waasland-Beveren, le 21 décembre. Le Standard a annoncé ces différentes décisions lundi soir.

Le parquet de l'Union Royale Belge de Football (URBSFA) a requis lundi une suspension de trois matches et une amende de trois mille euros à l'encontre des milieux de terrain du Standard Paul-José Mpoku et Mehdi Carcela, exclus en Jupiler Pro League de football (D1A), dimanche à Mouscron (2-2).