Tout sur Paul-José Mpoku

À l'heure de juger le mercato rouche, il est souvent placé sur le banc des accusés sans jamais venir à la barre pour se justifier. À sa manière et loin des projecteurs, Benjamin Nicaise travaille pourtant au renouveau de la gestion sportive du Standard. Passage en revue des dossiers méticuleusement classés de l'ancien gratteur de ballons de Sclessin.

Les finances du Standard sont de retour sur le devant de la scène. Avec leur lot d'analyses contradictoires, de déclarations incendiaires et de rumeurs alarmantes. Plongée dans les comptes, à la recherche d'un fil rouche.

Retour sur la dernière participation d'Anderlecht au grand bal de l'Europe. C'était en 2017-2018 et le verdict avait été terrible : six matches, cinq défaites/humiliations, deux buts marqués, 17 encaissés.

Le Standard s'est imposé 4-1 (mi-temps: 2-0) contre Zulte-Waregem dimanche en clôture de la 19e journée du championnat de Belgique de football. Mehdi Carcela (11e, 36e) et Renaud Emond (57e, 68e sur penalty) ont permis aux Rouches de se hisser à la 7e place avec 30 points tout comme Charleroi (6e). Anderlecht (4e), battu plus tôt au Cercle Bruges (2-1), et Saint-Trond (5e) n'ont plus qu'une unité d'avance. Zulte Waregem, qui a terminé à dix suite à l'exclusion de Marvi Baudry (68e), a réduit le score par Mikael Soisalo (90e). Les Flandriens (17 points) restent 13e.

En raison de la blessure d'Adrien Trebel, Albert Sambi Lokonga va recevoir une vraie chance dans l'entrejeu. Portrait d'un adolescent qui ne sait pas ce qu'est la pression.

En 2014, Maxime Lestienne tombe sous le charme des sirènes qataries et quitte Bruges. Au Pays-Bas, il s'épanouit, avant de perdre ses parents en l'espace de six semaines. Son exil oscille ensuite entre Russie et Espagne, jusqu'à sa signature au Standard, cet été. Retour sur les pérégrinations du soyeux gaucher de Mouscron.

Après son fameux " match référence " contre Bruges, le Standard a proposé un très pâle " match déférence " face à Mouscron. Le problème est-il simplement dans les têtes ? Réponse ce week-end dans le clash avec Genk.

La victoire à Ostende semble avoir rassuré pas mal de monde même si la route qui mène là où le Standard devrait être est encore longue. Explications.

Lancé dans un cycle qui doit apporter de la rigueur et des automatismes dans un football passionné, le Standard a minutieusement balisé son trajet. Pourtant, le voyage reste long.

La situation des Rouches est paradoxale. Comment expliquer qu'une équipe devienne moins performante au tableau d'affichage que quelques mois plus tôt, alors qu'elle a déjà effectué d'énormes progrès sur le plan tactique ?