Tout sur Paul Gheysens

Suite à la révolte des joueurs et au limogeage de Laszlo Bölöni, Wim De Decker et Peter Balette doivent ramener le calme à Gand tout en préparant un match compliqué contre le Dynamo Kiev au dernier tour préliminaire de la Champions League.

Habituel théâtre du sprint final de la saison, le bout du printemps s'est finalement animé en coulisses. Dans l'ombre des négociations, les luttes d'influence ont dominé le jeu, devenu plus politique que sportif. Bienvenue dans les salons du Royaume des Sept Couronnes.

Wouter Vandenhaute (58 ans) est un sportif pur sang. Depuis sa jeunesse, l'ambitieux fondateur de la maison de production flamande Woestijnvis cherche à réaliser ses rêves. L'un d'eux était le rachat d'Anderlecht. Il a échoué en 2018, mais il en est maintenant " conseiller externe ", c'est à dire stratège de l'ombre. Portrait.

Anderlecht s'est une nouvelle fois restructuré. Mais qui tire désormais les ficelles et quelles seront les conséquences de ce remaniement ? Décryptage.

Deux amis de plus de vingt ans. L'un est avocat, l'autre dirigeant. L'un est mauve, l'autre blauw en zwart. " Hormis des couleurs qui nous divisent, il a un une alchimie entre nous deux. Le foot, le même genre d'humour, et un même drive qui nous guide. " Rencontre.

L'Antwerp a déploré jeudi, dans un communiqué, les informations parues dans différents médias selon lesquelles l'entente est mauvaise entre Paul Gheysens, le propriétaire, et l'entraîneur Laszlo Bölöni. "L'atmosphère au sein du club est excellente et nous ne nous laisserons pas distraire par de telles mauvaises démarches", a écrit le club.

On en saura bientôt plus sur la poursuite de la rénovation du Bosuil. En coulisse, le Great Old planche sur le renouvellement de l'équipe, avec une constante : Laszlo Bölöni.

On a pu lire avec un certain étonnement que Gand et Anderlecht rêvaient de plus, lors de la présentation des PO1. Les deux clubs avaient ramé toute la saison pour se qualifier et n'y étaient parvenus que grâce à un parcours parfait dans l'ultime ligne droite, face à des adversaires qui n'étaient pas toujours les plus fringants. Un brin de modestie aurait été bienvenu.