Tout sur Pat McQuaid

Le président de l'UCI Pat McQuaid est revenu sur sa déclaration que si le nom de Marco Pantani faisait partie de la liste des coureurs rattrapés par la nouvelle analyse de 60 échantillons provenant du Tour 1998, il pourrait être privé à titre posthume de sa victoire. Cette annonce avait fait réagir les parents du coureur.

Le président de l'Union cycliste international Pat McQuaid a annoncé mercredi que l'UCI allait accéder aux demandes de l'Agence américaine antidopage (USADA) en lui transmettant prochainement les éléments en sa possession concernant l'Américain Lance Armstrong, icône déchu du cyclisme mondial, de même qu'à l'Agence mondiale (AMA).

Lance Armstrong s'en est pris pour la première fois à l'UCI et à son président Pat McQuaid, mercredi sur le site spécialisé Cyclingnews, estimant que l'UCI n'a pas sa place dans une commission de Vérité et Conciliation et qualifiant Pat McQuaid de "pathétique". Au passage l'Américain a égratigner des anciennes gloires comme Eddy Merckx.

Lance Armstrong serait prêt à témoigner contre les autorités bien au courant de ses pratiques de dopage ou qui ont même aidé l'Américain en ce sens, dont l'UCI, l'Union cycliste internationale, rapporte le New York Times sur son site internet ce mardi sur bases de plusieurs témoignages.