Tout sur Paris SG

Favori d'une finale 100% anglaise, Manchester City tient l'occasion de remporter sa première Ligue des champions, la consécration espérée par Pep Guardiola et ses dirigeants émiratis, mais Chelsea promet un duel acharné samedi (21h00) à Porto, à l'image de son entraîneur revanchard Thomas Tuchel.

"Guerre des riches" dans le football européen: la création lundi d'une "Super League", lucrative compétition privée fondée par douze clubs dissidents et vouée à supplanter la Ligue des champions, a suscité une levée de boucliers générale parmi les supporters et les instances du ballon rond.

Paris au bout de la souffrance! Même battu 1-0 par le Bayern Munich mardi, le PSG s'est qualifié pour les demi-finales de Ligue des champions pour la deuxième année d'affilée après l'exploit de l'aller (3-2). Même scénario pour Chelsea, battu par Porto (1-0) mais qualifié.

Le magicien cherche son fluide: exclu, samedi, pour son grand retour comme titulaire avec le Paris SG, Neymar doit vite retrouver ses meilleurs sortilèges mercredi face au Bayern Munich en Ligue des champions (21h00/19h00 GMT), sous peine d'être la cible d'une nouvelle cabale.

Auteur d'un doublé, Kylian Mbappé a survolé le choc entre le Paris SG et Lyon dimanche (4-2) dimanche en Ligue 1, atteignant la barre symbolique des 100 buts en Championnat de France, dont 84 avec le PSG, en 142 matches au total.

En Ligue des champions, aucune équipe ne s'est qualifiée à l'extérieur après une défaite par trois buts d'écart à l'aller. Mais d'autres "remontadas" peuvent inspirer le FC Barcelone, qui retrouve le Paris SG mercredi en huitième de finale, après une première manche cauchemardesque (défaite 4-1).

Le FC Barcelone n'est pas mort ! Deux jours après la perquisition et les arrestations qui ont secoué le club, les Catalans ont réussi leur "remontada" face à Séville mercredi (3-0 après prolongation) pour se hisser en finale de la Coupe d'Espagne et envoyer un signal au Paris SG.

Le "Ney" qui change la figure du Paris SG: buteur, chambreur, danseur, Neymar a rayonné pour son retour après un mois d'absence, mercredi. Mais il doit encore intégrer le nouveau système de Mauricio Pochettino, qui devrait le titulariser samedi à Angers (21h00).