Tout sur Paris

Chaque jour pendant le Tour de France, nous vous présentons cinq anecdotes, faits ou statistiques marquants sur l'étape du jour. Aujourd'hui, celle entre Mantes-la-Jolie et Paris, avec seulement 5.000 personnes sur des Champs-Élysées sans ambiance.

Le tournoi de Roland-Garros, décalé en septembre en raison de l'épidémie de Covid-19, accueillera un maximum de 5.000 spectateurs par jour, au lieu des 11.500 annoncés par les organisateurs, a indiqué jeudi à l'AFP la préfecture de police de Paris.

Rafael Nadal n'a laissé que deux jeux à Pablo Carreno Busta (ATP 18) mercredi à l'occasion de son retour à la compétition. L'Espagnol, qui n'avait plus joué depuis fin février et son titre à Acapulco, s'est imposé 6-1, 6-1 devant son compatriote à l'occasion de son entrée en lice au Masters 1000 de Rome.

Vainqueur du Tour de France en 2019, Egan Bernal (Ineos Grenadiers) n'atteindra pas Paris cette année. Le Colombien a abandonné avant le départ de la 17e étape mercredi entre Grenoble et Méribel Col de la Loze, a annoncé Ineos.

Serena Williams, éliminée jeudi en demi-finale de l'US Open, a exprimé sa déception, estimant avoir fait son "possible", mais ne baisse pas les bras dans sa quête d'un 24e Grand Chelem record, assurant qu'elle jouerait bien à Roland-Garros (27 septembre-11 octobre).

Peter Sagan a été déclassé mercredi pour avoir bousculé Wout van Aert durant le sprint à Poitiers, réalisant ainsi une très mauvaise opération dans sa quête d'un huitième maillot vert. Le Slovaque ne compte cependant pas jeter l'éponge, a-t-il indiqué dans une courte réaction sur le site de Bora-hansgrohe

Eugène Christophe aurait pu gagner le Tour de France deux fois, voire trois. Chaque fois, la poisse l'en a empêché, à un moment crucial. Le Français était pourtant très méthodique. Durant chaque étape du Tour, un petit sac en cuir pendait à son cou, au cas où il aurait une panne. Le sac contenait notamment une chaîne et quelques pièces de monnaie. Mais ça ne l'a pas aidé.

Le duel France-Allemagne à Lisbonne va se conclure par une finale de rêve en apothéose du "Final 8": l'ambitieux PSG, qui vise la première Ligue des champions de son histoire dimanche (21h00), affrontera le Bayern Munich, quintuple lauréat et dernier représentant de l'aristocratie du football continental.

Si le Bayern joue en finale comme contre Lyon, "ils peuvent dire au revoir à la Ligue des champions"! Commentateurs et experts allemands sont unanimes: malgré la qualification, la machine de guerre munichoise a montré des failles, que le PSG peut exploiter dimanche.