Tout sur Ousmane Dembélé

Le soir du 10 juillet 2016, l'équipe de France essuyait une défaite en finale de son EURO à domicile face à un Portugal opiniâtre. Un traumatisme pour les Bleus, qui semblaient se diriger immuablement vers un troisième sacre européen, mais aussi une étape essentielle dans la genèse d'une équipe aujourd'hui championne du monde.

Le volcan brûlant de la Puskas Arena s'est refermé sur les Bleus, tenus en échec samedi à Budapest (1-1) par une équipe hongroise surchauffée par ses fervents supporters et ravie de retarder la qualification des champions du monde pour les huitièmes de l'Euro.

Après la lourde défaite face au PSG (1-4), le FC Barcelone semblait KO debout, mais étonnamment, l'élimination en Ligue des Champions l'a boosté. Le Barça n'a pas encore dit son dernier mot dans la lutte pour le titre en Liga. Ronald Koeman va-t-il enfin réussir à faire tourner le moteur catalan?

Le Paris Saint-Germain peut remercier son gardien, Keylor Navas, dont les parades ont chassé les multiples frappes de Barcelone (1-1) et les angoisses de "remontada" d'une équipe tétanisée, mercredi en 8e de finale retour de Ligue des champions.

Le FC Barcelone n'est pas mort ! Deux jours après la perquisition et les arrestations qui ont secoué le club, les Catalans ont réussi leur "remontada" face à Séville mercredi (3-0 après prolongation) pour se hisser en finale de la Coupe d'Espagne et envoyer un signal au Paris SG.

Josep Bartomeu était l'homme qui avait perdu Neymar et la philosophie de La Masia. Il était aussi celui qui avait dégoûté Lionel Messi de son club de toujours. Il a jeté l'éponge hier soir. Et il n'y a pas grand monde pour s'en plaindre.

Avec un talent de son académie dans chaque ligne, le Standard a fait douter l'ogre brugeois dans un match au sommet teinté de fraîcheur. L'occasion de mettre la lumière sur un centre de formation qui travaille à son retour au premier plan.

Opéré dimanche d'une blessure au ménisque externe du genou droit, Luis Suarez va manquer les quatre prochains mois de compétition. Le FC Barcelone l'a annoncé dimanche.

Au coeur d'un vol majestueux, le prédateur déploie ses ailes et semble suspendre le temps avant de fondre sur sa proie. L'ailier est comme le rapace : rapide, solitaire et redoutable. Et si la clé du titre vivait près de la ligne de touche ?

Hormis les clubs riches en internationaux européens, et quelques joueurs fatigués, il se trouve peu de monde pour critiquer la Ligue des nations. Le nouveau tournoi, créé par l'UEFA, remplace des matches amicaux sans grand intérêt sportif... Mais attention à la pression supplémentaire!