Tout sur OM

L'ancien club de Batshuayi va-t-il retrouver un peu de stabilité avec l'arrivée au pouvoir de Pablo Longoria et de Jorge Sampaoli sur le banc ? Les incidents à la Commanderie survenus en janvier dernier ont laissé des traces. Plusieurs têtes ont sauté depuis, mais quelles sont les causes de cette descente aux enfers ? Retour sur les derniers mois chaotiques du club olympien.

Lille a conservé in extremis sa première place en Ligue 1 en battant l'OM sur le gong 2-0, mercredi, imitant le Paris SG et Lyon qui ont connu un succès 1-0 face à Bordeaux et Rennes lors de la 28e journée.

L'entraîneur de Marseille André Villas-Boas a annoncé vouloir démissionner, mardi devant la presse, prétextant un différend sur la gestion du mercato, un rebondissement fracassant trois jours après le coup de force de supporters excédés par la direction du club et les résultats médiocres.

Jérémy Doku s'est montré décisif avec Rennes. Lyon et Jason Denayer ont été accrochés par Brest (2-2) mercredi pour le compte de la 15e journée de Ligue 1. Les Gônes, à 11 contre 10 pendant le dernier quart d'heure, menaient 2-1 après le but de Cornet à la 81e minute, mais se sont fait rejoindre sur penalty, transformé par Faivre dans les arrêts de jeu.

Le Club Bruges se déplace au Borussia Dortmund mardi (21h00) pour la quatrième journée de la Ligue des Champions. Troisièmes dans le groupe F, les Brugeois sont toujours en course pour une qualification en huitièmes de finale avant de défier les leaders de la poule, vainqueurs 0-3 à l'aller. Plusieurs ténors européens, tels que le Real Madrid, l'Inter Milan et le Paris Saint-Germain, n'auront pas le droit à l'erreur.

Le choc de mardi soir entre le Real Madrid et l'Inter Milan lors de la 3e journée du groupe B de la Ligue des Champions a tourné en faveur des Espagnols, victorieux 3-2. Thibaut Courtois a joué toute la rencontre alors qu'Eden Hazard a été remplacé peu après l'heure de jeu. Côté milanais, Romelu Lukaku était absent et Radja Nainggolan est monté au jeu en fin de match.

Fringant finaliste de Ligue des champions en août, le Paris SG fait aujourd'hui grise mine, après une embarrassante défaite inaugurale contre Manchester United mardi (2-1) qui a mis en lumière tous ses défauts, à commencer par les choix de l'entraîneur Thomas Tuchel, fragilisé.