Tout sur Oliver Naesen

A l'image de toute l'équipe belge, Yves Lampaert était également déçu à l'issue de la course en ligne des championnat du monde de cyclisme sur route dimanche dans le Yorkshire. "Je ne pense pas que nous puissions être satisfaits à 100% de notre course. À la fin, nous courrions derrière les faits", a expliqué le coureur frigorifié, qui a même reçu une couverture thermique de son soigneur dans la zone mixte.

La course en ligne messieurs est passée de 280 à 261 kilomètres. Dimanche matin, à 1h40 du départ, l'Union cycliste internationale (UCI) a dû raccourcir le tracé à cause des "conditions météorologiques extrêmes", a-t-elle écrit sur Twitter. Le départ, prévu initialement à 9h40 belges, a été repoussé à 10h.

Chacun des huit coureurs belges au départ de la course sur route en ligne des championnats du monde de cyclisme dimanche dans le Yorkshire se montre très ambitieux d'une manière ou d'une autre, au point d'entendre Oliver Naesen affirmer sans ambages que la Belgique est "la Deceuninck-Quick Step des équipes nationales".

Tim Declercq, Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step) et Tim Wellens (Lotto Soudal) sont les trois derniers coureurs désignés par le sélectionneur national Rik Verbrugghe afin de participer à la course en ligne aux Mondiaux de cyclisme, qui se dérouleront dans le Yorkshire fin du mois (22 au 29 septembre). La Fédération belge de cyclisme l'a annoncé lundi.

Oliver Naesen a pris la neuvième place du sprint lundi à Albi, où Wout van Aert a gagné. "J'ai vécu sa victoire en direct", dit-il en riant. "Il a roulé deux mètres devant moi et je l'ai soutenu, pour ainsi dire, bien sûr il n'y avait pas beaucoup de temps pour ce faire. Je suis content pour lui, c'est toujours sympa quand un Belge gagne."

Dès ce jeudi 20 juin, notre Guide du Tour est en librairie. Il vous apprendra tout ce que vous souhaitez savoir sur le Tour de France, qui démarre le 6 juillet à Bruxelles.