Tout sur Nina Derwael

S'entraîner d'arrache-pied pendant des mois pour exécuter à la perfection chaque mouvement avec sang-froid, pendant une quarantaine de secondes, à un grand rendez-vous: c'est l'exploit que Nina Derwael (21 ans) a réalisé de multiples fois, de même qu'à Tokyo. Grâce à une résistance exceptionnelle au stress, innée mais aussi acquise. Depuis le début de sa carrière, elle réfléchit, planifie, s'entraîne.

La Belgique tient sa première médaille d'or aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Dimanche soir, Nina Derwael a survolé la finale de l'épreuve de gymnastique artistique des barres asymétriques. La double championne du monde et d'Europe de la spécialité a désormais complété son palmarès par le plus beau des titres celui qui reste à vie: celui de championne olympique.

Une Américaine succèdera à Simone Biles sur la plus haute marche du podium olympique du concours général de gymnastique. Sunisa Lee s'est imposée devant la Brésilienne Rebeca Andrade. Nina Derwael a été moins performante qu'aux mondiaux ou lors des qualifications de ces JO. Elle loupe le top 5 de peu. La seconde Belge engagée, Jutta Verkest, a terminé à la 23e place.

S'entraîner une année entière pour réaliser un sans-faute lors d'un exercice de moins d'une minute durant une compétition officielle: telle est la vie de Nina Derwael (21 ans), qui veut réaliser la prestation de sa vie à Tokyo. Que peut-il bien se passer dans la tête de la double championne du monde? Portrait, basé sur quatre traits de caractère.

Après l'EURO et le Tour de France, il est déjà temps de s'échauffer pour cet autre grand événement sportif de l'été, qui débutera le 23 juillet à Tokyo. Le Guide des Jeux Olympiques de Sport/Foot Magazine est en vente à partir de ce jeudi 8 juillet.