Tout sur Nicolas Raskin

En quête d'un second souffle après son départ canon, le Standard de Mbaye Leye semble trouver une nouvelle voie sur le terrain. Et retrouver le chemin de la réussite offensive par la même occasion.

D'une victoire à l'arraché contre Bruges à une défaite amère au Canonnier, l'ascenseur émotionnel liégeois tourne à plein régime. Plongée dans un club où la seule certitude, c'est qu'il n'y en a pas.

Choc des quarts de finale de la Coupe de Belgique de football, ce jeudi, Standard-Club de Bruges a pris une importance particulière pour l'équipe locale. Sa défaite sans appel (1-3) dimanche dans le Clasico face à Anderlecht, a réduit les chances des Rouches de lutter pour une place européenne en championnat.

À l'heure de juger le mercato rouche, il est souvent placé sur le banc des accusés sans jamais venir à la barre pour se justifier. À sa manière et loin des projecteurs, Benjamin Nicaise travaille pourtant au renouveau de la gestion sportive du Standard. Passage en revue des dossiers méticuleusement classés de l'ancien gratteur de ballons de Sclessin.

C'est devenu un réflexe et, je vous en prie, ne le prenez pas comme un manque de respect. À chaque fois que je regarde un match de Pro League, à chaque fois qu'un joueur me tape dans l'oeil, notamment un jeune, je me demande à quel club français il pourrait apporter.

Dans sa progression linéaire vers les sommets, il se dit que Charleroi paye actuellement les manquements d'une direction sportive surannée. Et dont il deviendrait raisonnable d'imaginer que le prochain gros transfert soit un directeur sportif. Ou au moins une cellule de recrutement digne du nouveau statut carolo.

Dans sa progression linéaire vers les sommets, il se dit que Charleroi paye actuellement les manquements d'une direction sportive surannée. Et dont il deviendrait raisonnable d'imaginer que le prochain gros transfert soit un directeur sportif. Ou au moins une cellule de recrutement digne du nouveau statut carolo.

Relancé en championnat, le Standard vit des mois agités en coulisses. Un nouveau coach, un nouvel attaquant, et une nouvelle fin de mercato tumultueuse sont à la carte du premier menu rouchede 2021. À savourer en plusieurs bouchées.

Le milieu de terrain du Club Bruges Charles De Ketelaere a été élu Espoir de l'année dans le référendum du Soulier d'Or. Avec 403 points, le joueur brugeois de 19 ans devance nettement Aster Vranckx (FC Malines), 2e avec 89 points, et Nicolas Raskin (Standard), 3e avec 86 points.

Si on connaît le joueur par coeur, on sait par contre très peu de choses de l'entraîneur, dont l'expérience de l'autre côté de la ligne de touche se résume à une saison avortée dans le costume de T2. Voyage sur les traces presque invisibles du coach Leye.

En panne d'idées, la direction du Standard a été contrainte de limoger Philippe Montanier samedi, au soir d'une nouvelle défaite qui a un peu plus plongé les Liégeois dans la crise. Autopsie d'une petite mort attendue. Et d'un rebond désormais indispensable.