Tout sur Nicolas Raskin

On peut aimer les dimanches, mais il ne faut jamais oublier que le dimanche n'est qu'un jour dans une semaine, et que lui aussi, il peut être une belle journée de merde. C'est en tous cas ce qu'ont dû se dire les supporters d'Anderlecht, qui vont avoir bien du mal à se dire que le programme que leur a réservé la fin de week-end faisait partie du fameux process.

Le Standard s'est qualifié pour les barrages de l'Europa League en battant le FK Vojvodina 2-1 après prolongations jeudi à Sclessin. Felipe Avenatti (47e, 1-0) et Selim Amallah (91e, 2-1) ont permis au club liégeois d'affronter Fehervar, qui a éliminé Reims aux tirs au but (0-0, tab 4-1) pour une place dans la phase de groupes. Les Serbes ont égalisé par Petar Bojic (75e, 1-1).

Entre un milieu de terrain et une attaque surpeuplés et des couloirs qui résonnent faute d'occupants, le noyau du Standard est déséquilibré. À Philippe Montanier de sortir la boîte à outils pour le faire tenir debout.

Deux ans après ses débuts historiques, Nicolas Raskin semble enfin prêt à exploser sur les prés belges. Histoire de mettre un terme au premier retard d'un parcours qui a longtemps brûlé les étapes sous les feux des projecteurs.

Tout le monde, à commencer par lui, attendait mieux de cette troisième pige comme coach du Standard. Le vrai bilan de Michel Preud'homme, deux ans après le ficelage de son retour.

Malgré le scandale au sein duquel il est cité depuis octobre 2018, Mogi Bayat n'a jamais été aussi actif. Plus discret, l'agent franco-iranien continue en coulisses de faire la pluie et le beau temps en Belgique, mais aussi en France. Récit non-exhaustif d'un été passé au carrefour de toutes les transactions possibles et imaginables.

La reprise arrive avec son lot d'excitation, celle des débuts et des premières fois, sous un soleil de plomb. Alors que les nouveaux noyaux des clubs wallons de JPL transpirent et écument le pays avant de partir en stage, reportage en pleine Wallifornie, avec un détour par la Flandre orientale.

Pour la qualification au prochain EURO, Johan Walem perd les deux tiers du noyau présent en Italie. Voici le détail des hommes qui doivent nous qualifier pour l'édition 2021.

Si le Standard peut encore espérer sauter l'Antwerp et sauver les apparences, la campagne 2018-2019 n'aura été qu'une succession de désillusions. Avec comme conséquences de nouveaux chamboulements à tous les étages. Explications.

Mogi Bayat, son fidèle Herman Van Holsbeeck, et Emilio Ferrera comme interface entre l'Académie et les pros : voici les nouveaux influenceurs du Standard de Michel Preud'homme.

Un nouvel agent-maison avec Mogi Bayat, son fidèle Herman Van Holsbeeck, et Emilio Ferrera comme interface entre l'Académie et les pros : voici les nouveaux influenceurs du Standard de MPH.

Indispensable pour les clubs en difficulté, le marché hivernal est pourtant souvent le lot de mauvaises affaires. Retour sur les coups du mercato, ses nombreux pièges et ses nouveaux acteurs.