Tout sur Mike Maignan

Onze ans après, le Diavolo retrouve le sommet de la Botte. Une lente ascension faite d'erreurs de casting, de descente aux enfers et, finalement, de renaissance sous des ordres inattendus. Voyage dans le temps, sur les traces de la remontée des Rossoneri.

Prenez un vétéran turc bouillant, une jeune pousse canadienne, une armoire à glace néerlandaise, un portier français infranchissable et une cohésion hors normes. Mélangez le tout et vous obtenez le LOSC champion de France de Christophe Galtier.

Les débuts remarqués d'Hervé Koffi avec l'Excel étaient prévisibles. La trajectoire du gardien burkinabé dit tout depuis longtemps d'un futur grand talent. Et encore une fois, Marcelo Bielsa l'avait vu avant tout le monde.

Dix-septième et risée de la Ligue 1 en mai 2018, vice-champion un an plus tard : comment le LOSC a-t-il réussi cette métamorphose improbable ?

Il y a les lendemains qui chantent et ceux qui sifflent, voire qui fixent une barre au beau milieu du front. Après un sacre mondial l'été dernier, l'équipe de France se remet lentement mais sûrement. Autopsie d'une année riche en toutes sortes d'émotions.

Mike Maignan, désigné dimanche meilleur gardien de la saison en Ligue 1 française, est l'un des nouveaux appellés en équipe de France par Didier Deschamps, qui l'a intégré mardi dans sa liste pour le match amical contre la Bolivie (2 juin) et ceux qualificatifs pour l'Euro 2020 en Turquie et en Andorre (8 et 11 juin).

Si les rêves de Ligue des Champions sont encore loin, la saison s'annonce plus sereine dans les rangs lillois après une année tumultueuse.