Tout sur Michel Platini

Le fair-play financier, instauré par l'UEFA pour limiter les dépenses des clubs, va-t-il disparaître ? Pas totalement, répondent les experts, à condition qu'il soit correctement appliqué, même si les révélations des Football Leaks montrent que certains clubs ont pu s'en affranchir.

Les prétendues révélations ne contiennent "quoi que ce soit qui pourrait, même de loin, constituer une violation de toute loi, statut ou règlement" a - classiquement - réagi dans un communiqué la FIFA, aux éléments rassemblés par l'European Investigative Collaborations, un consortium de médias européens. Ils concernaient essentiellement son (nouveau) président, Gianni Infantino, du temps où il était secrétaire général de l'UEFA (de 2009 à 2016) présidée par Michel Platini, et depuis qu'il est à la tête de la fédération mondiale de football.

Jusqu'à la fin de la Coupe du Monde, nous vous racontons chaque semaine une anecdote mémorable de l'histoire du Mondial. Cette semaine : l'incident bizarre qui s'est produit lors de France-Koweït, au Mundial espagnol de 1982.

Michel Platini, qui était co-président du Comité français d'organisation (CFO) de la Coupe du monde 1998, est revenu sur la "petite magouille" qui a permis à la France et au Brésil de ne pas se rencontrer avant la finale du tournoi, dans un entretien à Stade Bleu.

Sepp Blatter s'impatiente... Sous le coup d'une procédure pénale depuis 2015 pour "gestion déloyale" dont l'affaire du paiement controversé de 1,8 MEUR à Michel Platini, l'ex-président de la Fifa aimerait bien que cela "se finisse", a-t-il expliqué jeudi.

L'UEFA a ouvert une "enquête formelle" sur le Paris SG dans le cadre du fair-play financier, a annoncé l'instance européenne, en précisant que "l'enquête portera sur la conformité du club avec l'exigence de l'équilibre financier, en particulier à la lumière de son activité de transfert récente".

La "nouvelle FIFA" est une "démocratie, pas une dictature", a assuré jeudi Gianni Infantino, en ouverture du 67e Congrès de l'instance à Bahreïn alors que le non-renouvellement des chefs de la commission d'éthique a suscité de nombreuses critiques.

Le président de la Fifa Gianni Infantino, qui s'était prononcé jusque-là pour un Mondial à 40 équipes, a confirmé qu'il défendait une "Coupe du monde à 48 nations qui ouvre plus de chances à plus d'équipes", tout en estimant qu'une "coorganisation entre plusieurs pays" constituait "un point fondamental", dans un entretien exclusif à l'AFP.

L'UEFA pourrait encore verser des sommes importantes à son ancien président Michel Platini, à titre d'indemnités, bien que ce dernier soit suspendu pour quatre ans à la suite de soupçons de corruption, rapporte mardi le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ).

Le Français Michel Platini, président déchu de l'instance européenne du football, s'est adressé mercredi matin avec émotion aux personnalités rassemblées à Athènes, en Grèce, pour le 12e Congrès extraordinaire de l'UEFA. L'ancien Bleu a fait son discours d'adieu, assurant une nouvelle fois avoir "la conscience tranquille".

Mercredi aura lieu l'élection du nouveau président de l'UEFA lors du Congrès extraordinaire de l'institution européenne à Athènes. La lutte pour la succession du Français Michel Platini se résumera à un duel entre le Néerlandais Michael van Praag, 68 ans, et le Slovène Aleksander Ceferin, 48 ans.