Tout sur Michel D'Hooghe

La décision au sujet d'un élargissement de la Coupe du Monde de football à davantage de nations devrait être prise par la Fifa en janvier prochain, plus précisément lors de la prochaine séance du Conseil de la Fifa les 9 et 10 janvier, a indiqué Michel d'Hooghe vendredi.

Michel D'Hooghe, membre du Comité Exécutif de la FIFA, défend son président, Sepp Blatter et n'en doute pas une seconde: le 29 mai prochain, le Suisse se succédera à lui-même à sa tête.

Dès l'annonce mardi par la chambre de jugement du comité d'éthique de la FIFA estimant que Michel D'Hooghe, membre du comité exécutif de l'instance internationale, n'avait pas commis d'infraction au code d'éthique dans le cadre de l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar, le Brugeois a réagi par communiqué. "L'affaire est close", a-t-il déclaré.

La semaine dernière, les médias britanniques ont discrédité Michel D'Hooghe, président de la commission médicale et membre du comité exécutif de la FIFA, en liant son nom à une possible corruption dans l'attribution des Mondiaux 2018 en Russie et 2022 au Qatar.

Michel D'Hooghe nie avec fermeté avoir commis la moindre infraction au Code éthique de la Fédération internationale de football (FIFA). Le Brugeois de 68 ans a réagi aux rumeurs d'enquête dont il serait l'objet, vendredi dans un communiqué.

La commission médicale de la FIFA s'inquiète de l'utilisation massive d'antidouleur par les joueurs, a confié son président Michel D'Hooghe. "C'est même davantage préoccupant que le doping", a-t-il estimé dans un entretien accordé au Laatste Nieuws. "D'autant que ce problème commence également à se manifester dans les compétitions pour jeunes..."