Tout sur Michael Verschueren

À 73 ans et à deux ans de la quille, Robert Huygens est devenu président de la Fédération en succession de Mehdi Bayat. L'histoire d'une élection reportée, d'un règlement à double lecture et d'une institution jamais avare en surprise.

Le Sporting a quasi assuré sa participation aux PO1 et le nouveau conseil d'administration est formé. Les actionnaires doivent toutefois encore conclure la discussion quant à l'augmentation de capital.

Les comptes anderlechtois affichent une masse salariale inédite, qui est la source d'une bonne partie des soucis de la gestion financière mauve.

Les chiffres annuels d'Anderlecht ne sont pas mauves, mais rouges, une couleur que le club n'aime pas. Comment a-t-il pu en arriver là et que doit-il faire?

Habituel théâtre du sprint final de la saison, le bout du printemps s'est finalement animé en coulisses. Dans l'ombre des négociations, les luttes d'influence ont dominé le jeu, devenu plus politique que sportif. Bienvenue dans les salons du Royaume des Sept Couronnes.

Le RSC Anderlecht modifie une fois de plus son organigramme. Peter Verbeke devient le nouveau "chef des sports" a annoncé lundi le club de football de Jupiler Pro League. Michael Verschueren devient lui "CFO Sports", c'est à dire le directeur financier des sports. Ces modifications ont été annoncées par Karel Van Eetvelt, le nouveau CEO du Sporting, dont l'arrivée prvue en principe le 1er avril était connue depuis le 14 janvier dernier. Il a visiblement devancé la date de son entrée en fonction.

Comme ces dernières semaines, Franky Vercauteren a dû gratter les fonds de tiroir pour coucher 18 noms sur la feuille de match contre Eupen. Anderlecht déplore tellement de blessés que ça ne peut plus relever du hasard.

Anderlecht a à nouveau montré deux visages à Malines mais il continue à jouer la carte des jeunes. "Avec un peu plus de régularité, nous serions déjà qualifiés pour les PO1."

Un sondage auprès des dix-huit clubs d'Eredivisie et des seize formations de Jupiler Pro League nous apprend que beaucoup d'eau doit encore couler sous les ponts de la Meuse, du Waal, du Rhin et de l'Escaut avant l'avènement d'une BeNeLeague. Outre-Moerdijk, on fait même preuve d'une prudence étonnante.