Tout sur meldonium

La Russe Maria Sharapova a annoncé un contrôle antidopage positif lors de l'Australian Open au meldonium, une substance considérée comme interdite depuis le 1er janvier 2016 par l'Agence mondiale antidopage. L'ancienne numéro un mondiale prenait ce médicament depuis 2006 "pour prévenir le diabète".

Le meldonium vient d'être inscrit sur la liste des produits dopants, et donc interdits aux sportifs. Pourtant, d'après le professeur Kalvins, son inventeur, ce médicament n'est pas un produit dopant et n'aurait aucune incidence sur les performances sportives.