Tout sur Mehdi Carcela

Bloqué sur le banc en tout début de saison, Mehdi Carcela a retrouvé sa confiance et celle de son coach. Mercredi, le milieu de terrain s'est dit "confiant" par rapport au barrage pour les poules de l'Europa League contre Fehervar prévu jeudi.

Le Standard a repris sa marche en avant en D1A. Après leur défaite à Oud-Heverlee Louvain le weekend dernier, les Liégeois ont pris la mesure de Courtrai (2-1) dimanche. Les Liégeois, grâce à des buts Selim Amallah et Obbi Oularé en première mi-temps, ont repris la deuxième place du classement à l'issue de la 6e journée de championnat.

Le numéro 10 des Rouches a enfin reçu du temps de jeu à Louvain, après quatre matches passés intégralement sur le banc. Et a ravivé les braises sur son statut et son futur.

Présider le Standard est loin d'être une mission tranquille. Bruno Venanzi l'a appris à ses dépens, au cours d'un parcours qui atteint presque son cinquième anniversaire. Entre course financière, agents influents et principes tombés aux oubliettes, le gâteau pourrait avoir un arrière-goût amer.

Malgré une saison délicate, le défenseur des Rouches reste l'incarnation la plus probable du futur défensif des Diables. Histoire d'un tempérament taillé pour l'Enfer.

La Comission des licences n'a pas octroyé son sésame au Standard. Il y a deux semaines, Sport/Foot Magazine faisait déjà état des gros soucis financiers du club liégeois. Entre primes impayées, salaires mirobolants et mercato gourmand, la comptabilité liégeoise est aux abois.

L'homme aux 224 matches pour le Standard a tourné une deuxième fois la page rouche en janvier dernier. Un départ attendu après deux envols manqués et une dernière saison agitée. Coincé à Abu Dhabi, Paul-José Mpoku se confi(n)e.

Tout le monde, à commencer par lui, attendait mieux de cette troisième pige comme coach du Standard. Le vrai bilan de Michel Preud'homme, deux ans après le ficelage de son retour.

Entre salaires mirobolants et mercato gourmand, la comptabilité liégeoise est aux abois. Le Standard cherche de l'argent dans tous les coins, mais fait face à une réalité financière alarmante.

Le Standard a montré à Charleroi son pire visage après trois prestations abouties contre des grands. C'est l'histoire de toute sa saison et ça peut inquiéter à l'approche des play-offs. Tentative d'explications.

Qui s'est distingué ? Qui a sombré ? Quel joueur, entraîneur ou dirigeant a suscité l'émoi ? Chaque semaine, désormais, Sport/Foot Magazie s'attarde sur quatre événements marquants de la Jupiler Pro League.