Tout sur Mehdi Bayat

Mehdi Bayat est l'une des 57 personnes que le parquet fédéral veut renvoyer devant le tribunal correctionnel dans l'affaire de suspicion de fraude dans le football belge. "C'est une surprise, car depuis le début du Football Gate, mon nom n'a jamais été cité, n'est jamais sorti", a réagi l'administrateur-délégué de Charleroi vendredi soir dans le 'John Late Show' sur LN24.

En ramenant Christophe Dessy à ses premières amours carolos, Mehdi Bayat s'est offert un voyage dans le temps. Formateur réputé, baroudeur sans âge, l'homme derrière l'éclosion de toute une génération de Diables au Standard au début du siècle s'est aujourd'hui mis en tête de faire entrer le Sporting de Charleroi dans une nouvelle ère. Coûte que coûte. Quitte même à ce que Mehdi Bayat doive en passer par des séances de yoga.

Trois mois après son arrivée en Belgique, Stefan Knezevic est devenu le rempart le plus efficace de la défense carolo. Au point d'avoir facilité puis passé sous silence ou presque le départ de Dorian Dessoleil à l'Antwerp. Portrait de l'homme censé fermer le trois arrière carolo à double tour.

Débarrassé de véritable concurrence devant, Shamar Nicholson bénéficie de la confiance absolue du board carolo. Sûrs de leur Jamaïcain et de sa valeur, les Zèbres ont été jusqu'à refuser de transférer un attaquant supplémentaire, notamment le Japonais de Saint-Trond Yuma Suzuki, malgré des finances dans le vert. Culotté, mais pas irréfléchi.

À 73 ans et à deux ans de la quille, Robert Huygens est devenu président de la Fédération en succession de Mehdi Bayat. L'histoire d'une élection reportée, d'un règlement à double lecture et d'une institution jamais avare en surprise.

À 73 ans et à deux ans de la quille, Robert Huygens est devenu président de la Fédération en succession de Mehdi Bayat. L'histoire d'une élection reportée, d'un règlement à double lecture et d'une institution jamais avare en surprise.

Si le départ du capitaine des Zèbres pour l'Antwerp laissera un déficit d'expérience derrière, Edward Still est convaincu d'avoir suffisamment de solutions en interne pour assumer sa succession.

Il succède à Mehdi Bayat. Le Conseil d'administration organisera de nouvelles élections en juin 2022, au cours desquelles tous les membres du CA pourront se présenter candidats, y compris les administrateurs indépendants.