Tout sur Massimo Bruno

Avant de souffler quelques jours puis de passer en mode EURO, Mehdi Bayat s'apprête à dire au revoir à ses joueurs avant de finaliser le dossier du futur coach. Chronique d'un printemps agité, prémices d'un été suffoquant.

La dernière rencontre de la 21e journée programmée samedi s'est terminée par la victoire de Malines à Charleroi (0-1). L'unique but été inscrit par Geoffry Hairemans (59e, 0-1). Au classement, Charleroi (33 points) reste 3e et le FC Malines se hisse en 14e position avec 26 points, six de plus que Mouscron (16e), vainqueur 2-0 de Genk (38 points, 2e) plus tôt dans la soirée.

Suite à un grand sondage réalisé par Sport/Foot Magazine auprès de ses lecteurs, notre rédaction a compilé le top 25 des matches qui vous ont le plus fait vibrer au fil des ans. Place aujourd'hui à la rencontre classée à la 24e place : les débuts embarrassants de Philippe Clement.

Adulé en Belgique pendant six mois, rapidement déjugé par la suite, Lukasz Teodorczyk est un homme de contraste, capable de se mettre un vestiaire en poche, mais une opinion à dos. De rester deux ans sans marquer, mais de vivre sur ses statistiques. Anonyme en Italie, l'ancien striker d'Anderlecht revient en Pro League par la grande porte en débarquant chez le leader du championnat.

Le coach des Zèbres a posé des choix importants pour la rencontre capitale face à Gand.

Battu à quatre reprises en cinq confrontations, avec un nul quasi miraculeux mais surtout deux humiliations au Jan Breydel, le coach des Zèbres avait déjà tenté plusieurs formules, surtout à cinq derrière, pour endiguer la progression du rouleau-compresseur brugeois.

Entre désillusions extérieures et victoires à domicile, les Zèbres cherchent leur régularité au beau milieu d'une saison compliquée.

Charleroi avait un calendrier idéal pour se relancer avant la trêve. Trois matches et quatre points plus tard, les symptômes d'une maladie chronique sont pourtant au diagnostic.

Des play-offs 1 conclus en souffrance ont convaincu les têtes pensantes du projet zébré que du sang neuf était nécessaire au Mambour. Détour dans les coulisses d'un été agité.

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, il serait risqué que le Sporting soit vendu à des investisseurs étrangers.

Vaincre et convaincre. C'était la mission d'Anderlecht contre Saint-Trond lors du premier match dominical de la 4e journée de la Jupiler Pro League de football. A l'arrivée il a au contraire été vaincu (2-3), les Trudonnaires - et leur nouvel entraîneur Jonas De Roeck - ayant eux convaincu.

Anderlecht et le Standard se sont quittés dos à dos (0-0), dimanche au Stade Constant Vanden Stock lors de la 24e journée de Jupiler Pro League. Le Standard, réduit à 10 après 90 secondes, a plié mais n'a pas rompu face à des 'Mauves' qui ont loupé l'occasion de prendre la tête du championnat. Les Liégeois ont terminé la rencontre à 9 suite à l'exclusion d'Ishak Belfodil à la 90e.

Vainqueur d'Eupen dimanche soir (4-0), Anderlecht compte 35 points et conserve sa place dans le sillage du Club Bruges, le nouveau leader (37), et de Zulte Waregem (36), 2e. Sofiane Hanni (8e, 90e) et Leander Dendoncker (21e, 61e) ont été les artificiers mauves. Les Pandas, qui ont aligné un cinquième match sans victoire en championnat, se retrouvent 13e avec 17 points.