Tout sur Martijn De Jonge

Waasland-Beveren n'a pas encore eu le temps de consulter dans son intégralité, le dossier du comité d'enquête de l'Union royale belge de football (URBSFA), qui lui a été communiqué. Il se déclare néanmoins particulièrement choqué d'être soupçonné d'avoir falsifié un match en fin de championnat la saison dernière. "Vous ne pouvez pas être puni pour quelque chose auquel vous n'avez pas coopéré", a ainsi déclaré mardi le porte-parole du club waeslandien Martijn De Jonge, à l'agence belga.

Le club de football de Jupiler Pro League de Waasland-Beveren a confirmé jeudi que son président, Dirk Huyck, a bien été entendu la veille par les enquêteurs en charge du "dossier Mains Propres", vaste enquête dans le monde du football belge qui a éclaté au grand jour mercredi.