Tout sur Mark Cavendish

Wout van Aert (Jumbo-Visma) a dominé de la tête et des épaules ce 17e Tour de Grande-Bretagne (2.Pro). Le Belge a remporté dimanche la 8e et dernière étape ainsi que le classement final. Après 173km entre Stonehaven et Aberdeen, 'WVA' a réglé le sprint massif, signant son 4e succès en huit jours.

En visite à Mourenx, lieu de départ de la 19e étape où il s'était offert en 1969 une échappée fantastique avec plus de 8 minutes d'avance à l'arrivée, Eddy Merckx en a profité pour saluer Mark Cavendish qui co-détient désormais avec lui le nombre de victoires d'étape sur le Tour. Le "Cannibale" a aussi adoubé un certain Tadej Pogacar qu'il voit bien accomplir une carrière aussi riche en succès que la sienne. N'en déplaise à un certain coureur de Scheepdaal qui fut affublé de ce sobriquet au début de sa carrière.

L'Américain Sepp Kuss (Kumbo-Visma) s'est imposé en solitaire dans la 15e étape du Tour de France dimanche à Andorre-la-Vieille. Le coéquipier de Wout van Aert a accéléré dans la dernière ascension du jour, le Col de Beixalis. Derrière, Tadej Pogacar (UAE Emirates) a contrôlé ses adversaires qui l'ont attaqué sans le sortir de leurs roues. Guillaume Martin (Cofidis) a quant à lui perdu sa 2e place du général après avoir lâché prise dans la descente de l'avant-dernière difficulté.

En s'imposant lors de l'étape passant par le Mont Ventoux, le champion de Belgique a encore montré l'étendu de sa palette de coureur. Mais jusqu'où peut-il aller ?

C'est une Slovénie à plusieurs visages qu'on aura vu sur ce Tour de France. Celui triomphant du champion de Slovénie Matej Mohoric, vainqueur de l'étape au bout d'un numéro époustouflant, celui grimacant de Tadej Pogacar, mis en difficulté par l'échappée du jour et celui à l'agonie de Primoz Roglic, qui doit définitivement renoncer à ses rêves d'une tunique jaune toujours solidement accrochée sur les épaules d'un Mathieu van der Poel qui aura fait le spectacle avec Wout Van Aert.

Mark Cavendish est en pélerinage dans les villes qui ont forgé sa légende sur le Tour. Après une deuxième victoire à Fougères, mardi, c'est à Châteauroux qu'il a levé les bras pour la troisième fois sur la Grande Boucle, ce qui le rapproche à deux bouquets d'étape d'un coureur belge dont il préfère taire le nom. Le retour au premier plan du sprinteur britannique, pourtant au crépuscule de sa carrière, épate ses camarades du peloton.

Le coureur britannique qui remplaçait Sam Bennett au pied levé sur ce Tour s'est imposé au sprint lors de la 4e étape du Tour. Il s'agit de son 31e succès sur la Grande Boucle. Cruelle déception pour Brent Van Moer, parti en solitaire qui a été rattrapé à 200 m de la ligne.

Un maillot noir-jaune-rouge sur les épaules au départ de la Grande Boucle et une première étape destinée aux puncheurs, cela ne vous rappelle rien ? En 2011, Philippe Gilbert avait gagné le premier acte du Tour au sommet du Mont des Alouettes. Un scénario qui pourrait se répéter dix après avec Wout Van Aert à Landerneau ? Analyse

Mark Cavendish (Deceuninck - Quick Step) a remporté la 5e et dernière étape du Tour de Belgique cycliste. Le Britannique a bouclé les 178,7 kilomètres entre Turnhout et Beringen en 3h50:29 Remco Evenepoel (Deceuninck - Quick Step) s'adjuge l'épreuve, comme l'an dernier, devant son coéquipier Yves Lampaert.