Tout sur Marco Kana

Échappé de l'intarissable réservoir de Neerpede, Eliot Matazo est en train d'exploser à Monaco. Portrait.

On ne connaît pas encore vraiment la meilleure position de Marco Kana. Mais on sait que "l'enfant de Dieu" est dans le dur depuis son éclosion spectaculaire à l'automne 2019. Et que son club de toujours compte encore sur lui. Pourquoi?

Il reste huit matches pour arracher une place dans les play-offs 1. Ce qu'on sait déjà: les Mauves devront cravacher. Et ça passera par de la stabilité.

Quand Vincent Kompany parle de foot, on écoute. Religieusement. Il n'était jamais allé aussi loin dans l'explication de sa philosophie et de ses ambitions de coach.

La génération dorée de Neerpede allait faire déborder la caisse mauve, qu'on disait. Entre-temps, c'est moins sûr. À moins que ce soit le moment pour un club étranger de faire une affaire en or?

De la possession extrême des débuts à la relance à trois et aux mouvements entre les lignes, le jeu mauve semble en mutation constante depuis l'arrivée de son nouveau guide. Voyage en ballon au pays des idées de Vincent Kompany.

Alors que les clubs de D1A ont dépensé moins cet été que l'année passée (soixante millions au lieu de 170), et que le nombre de transferts entrants a fortement baissé, il n'y a quand même pas plus d'opportunités pour les jeunes formés sur place. Bien au contraire.

Blessure, corona, méforme, pression, crise de confiance : secouez le tout, et ça donne, pour Yari Verschaeren, vingt minutes en matches officiels depuis le début de l'année. Oui, vingt minutes.