Tout sur Marc Wilmots

Le meilleur dribbleur de Pro League est arrière gauche. Mieux qu'un copycat, Joris Kayembe est un créatif qui n'aura eu besoin que de trois semaines pour faire oublier Núrio dans le Pays Noir. Portrait.

Le meilleur dribbleur de Pro League est arrière gauche. Mieux qu'un copycat, Joris Kayembe est un créatif qui n'aura eu besoin que de trois semaines pour faire oublier Núrio dans le Pays Noir. Le Bruxellois n'a jamais dit qu'il comptait s'arrêter là. Cinq ans après avoir usé l'empreinte carbone de Marc Wilmots, Joris Kayembe rêve de ramener Roberto Martinez à Charleroi. Portrait d'un homme qui vit avec son temps.

Avec 118 sélections, Jan Vertonghen (33 ans) est le Diable rouge le plus capé. Après l'Ajax et Tottenham, il entame une nouvelle aventure à Benfica. Les éditions Lannoo en ont profité pour publier une biographie. Nous vous proposons le chapitre consacré à la Coupe du monde 2014, car c'est là que l'image qu'on avait de lui a commencé à changer.

Avec l'aide de plusieurs experts juridiques, la Fédération iranienne de football (FFI) va contester devant le Tribunal international du sport (TAS) le verdict de la FIFA, qui a condamné l'Iran à verser une indemnité de six millions d'euros à leur ancien entraîneur national notre compatriote Marc Wilmots.

Gaumais d'adoption, Jean-Christophe Demoors cultive depuis tout jeune une passion pour Anderlecht et le football-champagne. Rencontre avec un homme pour qui le passé rime avec Rensenbrink et le présent avec Eden Hazard.

Voyage dans le temps, pour analyser les moments historiques du football belge. Premier arrêt en 2002, au Japon, quand les Diables tiennent tête au futur champion du monde.

S'il devait revenir en Belgique, Marc Wilmots n'entraînerait qu'un seul club: le Standard. L'ancien sélectionneur national l'a confié samedi dans un entretien téléphonique avec la RTBF. Ces déclarations semblent fermer la porte à son arrivée à l'Antwerp, où son nom est cité pour remplacer Laszlo Bölöni.

Le Bruxellois succède à l'ancien joueur Frédéric Dupré comme entraîneur des espoirs.

Près de quatre ans après la fin de son aventure avec les Diables, l'ancien coach fédéral attend toujours le rebond capable de le relancer dans le grand bain du foot pro. En Côte d'Ivoire et en Iran, le sélectionneur a touché ses limites ; à Bordeaux, l'homme redélimite les siennes.

Marc Wilmots a démenti, sur son compte twitter, que ses avocats avaient conclu un accord avec le président de la fédération iranienne de football Mehdi Tadsch, mercredi en Turquie, concernant une éventuelle rupture de son contrat d'entraîneur national. Celui-ci liait depuis fin mai, voire lie toujours, les deux parties jusqu'après la Coupe du monde 2022.

Marc Wilmots, 50 ans, n'est plus le sélectionneur de l'Iran. Selon l'agence de presse Insna, le président de la fédération Mehdi Tadsch a eu mercredi un entretien avec en Turquie avec les avocats de Wilmots au terme duquel il a été décidé de rompre le contrat d'un commun accord.

Marc Wilmots, sélectionneur national de l'Iran, a décrit "une situation intolérable pour son staff" et lui-même, commentant brièvement sur les réseaux sociaux sa position à la tête de l'équipe nationale iranienne. L'agence de presse iranienne (IRNA) avait affirmé dimanche que la fédération iranienne de football (FFIRI) songeait à le remplacer à son poste, une "rumeur" que l'ancien attaquant des Diables a contestée.