Tout sur Lucas Hernandez

Le volcan brûlant de la Puskas Arena s'est refermé sur les Bleus, tenus en échec samedi à Budapest (1-1) par une équipe hongroise surchauffée par ses fervents supporters et ravie de retarder la qualification des champions du monde pour les huitièmes de l'Euro.

Les Bleus montent à Reykjavik vendredi (20h45/18H45 GMT) pour tutoyer la qualification à l'Euro-2020, sans Kylian Mbappé ni confiance excessive, face à une équipe d'Islande conquérante dans son petit Laugardalsvöllur, stade ouvert aux quatre vents.

Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a créé la surprise en convoquant jeudi pour la première fois le milieu offensif de Lille Jonathan Ikoné, dans la perspective des matches de qualifications à l'Euro-2020 contre l'Albanie et Andorre, les 7 et 10 septembre au Stade de France.

A quelques heures du coup d'envoi de la Bundesliga, l'international autrichien du Bayern Munich David Alaba a réclamé la signature d'"un ou deux joueurs" pour renforcer l'effectif du club bavarois, une demande similaire à celle de son coéquipier Robert Lewandoswki.

Il y a les lendemains qui chantent et ceux qui sifflent, voire qui fixent une barre au beau milieu du front. Après un sacre mondial l'été dernier, l'équipe de France se remet lentement mais sûrement. Autopsie d'une année riche en toutes sortes d'émotions.

Le milieu de terrain international espagnol de l'Atlético Madrid Rodrigo Hernandez (sept sélections), 23 ans, 1m91, a signé pour cinq ans à Manchester City. Le club champion d'Angleterre qui était prêt à débourser 70 millions d'euros, correspondant à sa clause libératoire, a confirmé l'information dans un communiqué diffusé sur son site internet. "Rodri" portera le numéro 16 à l'Etihad Stadium.

Diego Simeone ne pense déjà plus qu'à la période des transferts. Les postes vacants s'accumulent dans son équipe.

Le Bayern a besoin de rafraîchir son noyau. On le clame depuis le début de la saison. Ça ne l'empêche pas de filer vers un nouveau titre, le 29e de son histoire. Pour ce faire, un simple nul face à Francfort, samedi, suffira.

"Jan Oblak a prolongé son contrat avec l'Atlético Madrid jusqu'au 30 juin 2023. Le Slovène, âgé de 26 ans, a signé son nouveau contrat, qui le lie avec le club pour quatre saisons supplémentaires", a écrit le club dans un communiqué.