Tout sur Louis de Vries

Depuis ce lundi, le Sporting Lokeren, double vainqueur de la coupe, n'existe plus. Le club waeslandien, né en 1970 d'une fusion entre le Standaard et le Racing Lokeren, a été déclaré en faillite depuis que le rachat par Louis de Vries a accéléré de graves problèmes financiers et alourdi les dettes. Certains fournisseurs n'ont pas reçu leur argent et les salaires des joueurs et des employés n'ont pas été versés. Les joueurs et le staff ont arrêté de travailler après leur dernier match en D1B le 28 février dernier.

Louis De Vries, le président du club de football de Lokeren, a décidé de jeter l'éponge. La faillite du club waeslandien de Proximus League, apparaît dès lors inévitable et pourrait déjà être prononcée lundi par le tribunal de commerce de Dendermonde. Une décision contre laquelle Lokeren ne fera pas appel.

Westerlo et le Beerschot vont se disputer un billet pour la finale contre OHL lors de la dernière journée de Proximus League. À moins qu'on n'assiste à une longue bataille procédurière sur le tapis vert ?

Le Sporting Lokeren a tenté d'éteindre toutes les rumeurs dans un communiqué de presse vendredi matin. Le club lanterne rouge de la division 1B de football a nié qu'elle allait déposer son bilan et a annoncé qu'elle "donnerait toutes les chances aux pistes existantes qui peuvent sauvegarder l'avenir de Lokeren". Depuis plusieurs semaines, la situation financière de Lokeren est délicate. Fin janvier, une prise de contrôle par le groupe chinois Ke Hua Sports semblait être en bonne voie, mais pour l'instant, aucun accord n'a été trouvé.

Vingt ans après avoir contribué à lancer le Germinal Beerschot Anvers, Louis De Vries reprend un projet sportif : Lokeren.

L'ancien agent de joueurs anversois, Louis de Vries, est à la tête d'un groupe d'investisseurs pour reprendre le club espagnol de Marbella.