Tout sur Loïs Openda

Le Club Bruges compte onze joueurs d'origine africaine. Chacun, à sa façon, apporte au leader du championnat ses qualités. " La clef de notre succès est un vestiaire heureux, qui travaille et qui rigole ", raconte le Belgo-Angolais Clinton Mata.

On fait beaucoup plus mousser les matches des Red Flames que ceux des U21, actifs au dernier EURO et récemment vainqueurs en terre allemande. Il y a une mission et Johan Walem l'a dit à la fédé.

Au sein de la Fédération, en quête d'un nouveau directeur technique pour accompagner le futur national, les hommes de Roberto Martinez préparent l'avenir des Diables rouges, pour limiter les secousses de l'atterrissage annoncé de la génération dorée.

Il n'a encore que 19 ans, mais il a déjà joué dix matches européennes et a eu, cette saison, un pied décisif dans la qualification pour la phase de poules de la Ligue des Champions : l'ascension de Loïs Openda au Club de Bruges est fulgurante. " Mon nouveau coach le sait également : lorsque je suis lancé en profondeur, il y a toujours du danger. "

Vainqueurs 0-1 du barrage aller, les Brugeois ont confirmé leur avantage acté en Autriche en s'imposant 2-1 à domicile face au LASK mercredi soir au stade Jan Breydel. Grâce à ce double succès, les troupes de Philippe Clement sont qualifiées pour les poules de la Ligue des Champions. Buteur au match aller et au match retour, Hans Vanaken est le grand artisan de cette qualification brugeoise.

Le Club de Bruges a fait une très bonne opération en s'imposant 0-1 sur la pelouse détrempée du LASK mardi soir, à Linz, en Autriche, en barrage aller de la Ligue des Champions. Les Blauw-Zwart ont livré une prestation mature et marqué un but à l'extérieur très important par Hans Vanaken (10e, sur penalty) pour se placer en position de force en vue du match retour prévu mercredi prochain.

En jetant un oeil sur le script des rêves brugeois d'Ivan Leko, on pouvait découvrir un bail de cinq ans assorti de quelques trophées. Deux ans plus tard, le réveil aura été brutal. Voyage du rêve à la réalité.

Le Club Bruges mettait quasiment son titre en jeu sur la pelouse du Bosuil, en ce lundi de Pâques. Après leur défaite, 3-1, à Genk, une semaine plus tôt, les blauw en zwart devaient en effet absolument gagner à l'Antwerp, qui restait sur trois victoires consécutives, lors du troisième et dernier match de la 5e journée du playoff 1 de la Jupiler Pro League de football. Ils n'y sont pas parvenus (0-0), et comptent désormais six longueurs de retard sur Genk, vainqueur 1-3 au Standard vendredi.

Wesley Moraes Ferreira da Silva (22 ans) est bien parti pour inscrire 20 buts et délivrer 10 assists cette saison. Ensuite, le guerrier brésilien se lancera dans une nouvelle aventure. Jusqu'où peut-il aller ?