Tout sur László Bölöni

Qui s'est distingué ? Qui a sombré ? Quel joueur, entraîneur ou dirigeant a suscité l'émoi ? Chaque semaine, désormais, Sport/Foot Magazie s'attarde sur quatre événements marquants de la Jupiler Pro League.

Un sondage auprès des dix-huit clubs d'Eredivisie et des seize formations de Jupiler Pro League nous apprend que beaucoup d'eau doit encore couler sous les ponts de la Meuse, du Waal, du Rhin et de l'Escaut avant l'avènement d'une BeNeLeague. Outre-Moerdijk, on fait même preuve d'une prudence étonnante.

... pour une fois, Luciano D'Onofrio n'avait pas attendu le dernier jour du mercato pour faire des affaires ? L'Antwerp se serait-il qualifié pour la phase de poules de l'Europa League ? Ou l'équilibre qualité/prix aurait-il été rompu ?

Le tirage au sort avait, en effet, désigné comme adversaire des Anversois le perdant de la rencontre du deuxième tour préliminaire de la Ligue des champions entre l'Olympiacos et le Viktoria Plzen. Les Tchèques, qui ont tenu le nul à l'aller dans leur stade (0-0), ont subi les assauts grecs au retour au Pirée (4-0) et affronteront donc les troupes de László Bölöni.

Mis à pied avant d'être réintégré au groupe pro de l'Antwerp, Didier Lamkel Ze, ailier camerounais, a déjà effectué quelques écarts de conduite. Feuille de route d'un talent plusieurs fois rappelé à l'ordre.

Suite à une plainte anonyme d'une équipe de D1A, Laszlo Bölöni doit justifier les critiques émises à l'encontre du VAR après Antwerp-Standard. Il risque une amende de 5.000 euros.