Tout sur Lakers

Après cinq années dans l'ombre, aucune franchise de NBA et aucune ville n'ont attiré autant l'attention que les Lakers de Los Angeles, cet été. Elles le doivent à la super-vedette LeBron James. Sport/Foot Magazine a rendu visite au King.

Toronto, leader incontesté de la conférence Est, a aligné une cinquième victoire de suite dimanche face à Miami, 125-115, tandis que les Knicks, en plein renouveau, ont fait mordre la poussière à Memphis, 98-103, dans son FedExForum.

La NBA reprend ses droits mardi soir. Tous les regards sont tournés vers LeBron James et sa nouvelle équipe, les LA Lakers. Est-il capable de lui rendre sa gloire d'antan ? Que vont faire les nouvelles vedettes et équipes de NBA ? Présentation, sur base de quatre thèmes.

Pour le "Showtime", il faudra attendre: LeBron James s'est attaché lundi à calmer les attentes des supporters des Lakers en rappelant que sa nouvelle équipe allait avoir besoin de temps pour redevenir une franchise qui compte en NBA.

A 33 ans, et au firmament de sa carrière, LeBron James s'est lancé un nouveau défi dimanche en annonçant qu'il rejoint les Los Angeles Lakers: remporter un nouveau titre NBA, et consolider sa place au Panthéon des plus grands noms du sport américain.

Le meneur de Golden State Stephen Curry a marqué 39 points avant d'être exclu face aux Brooklyn Nets (118-111) dimanche, tandis que Lonzo Ball a fait taire ses détracteurs avec un "triple double", synonyme de victoire pour les Lakers face à Denver (127-109).

Cinq ans après avoir participé au rachat des Los Angeles Dodgers, en faillite, la légende du basket Magic Johnson peut décrocher un énième titre: son équipe dispute à partir de mardi contre Houston les World Series, la finale de la Ligue majeure de baseball (MLB).

Golden State a renoué avec la victoire dimanche, à New York (111-105), après deux défaites d'affilée, une première depuis avril 2015 en saison régulière, tandis que Rudy Gobert a été doublement décisif pour Utah à Sacramento (110-109).

De mémoire de Laker, on ne se souvient plus d'avoir été humilié de la sorte dès le premier round d'un tour final : 4 défaites et pas la moindre victoire. Même San Antonio, le tombeur, est surpris ! Il y a heureusement des excuses. À commencer par un nombre invraisemblable de blessures. Les joueurs ont manqué l'équivalent de 183 matches.

Les Boston Celtics ont évité de peu l'élimination dans les Play-offs de la conférence Est. La franchise la plus titrée de l'histoire de la NBA s'est imposée 97-90 après prolongation dimanche, dans la quatrième manche du premier tour face aux New York Knicks. Les Lakers et les Bucks n'ont, eux, obtenu aucun sursis face aux Spurs et au Heat.

Les Clippers ont battu leurs voisins des Lakers dimanche en NBA (109-95) pour s'offrir le premier titre de division de l'histoire de la franchise et 'balayer' les Lakers en saison régulière pour la première fois depuis leur arrivée à Los Angeles en 1984.