Tout sur KSV Roulers

Jeudi, la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) a publié sur son site internet les motifs de son refus une licence professionnelle au club de football du KSV Roulers. Le Flandriens ont soumis un dossier incomplet. Plusieurs documents qui devaient prouver la viabilité du club manquaient. La CBAS révèle également des transferts bancaires douteux de la part des propriétaires chinois.

L'incertitude a plané sur l'été du KSV Roulers. Il n'avait pas d'entraîneur principal, pas de CEO et dix joueurs seulement avaient un contrat. Depuis, le club a comblé toutes ses lacunes.

Le club de D1B de Roulers a été déclaré en faillite par le tribunal de l'entreprise de Flandre Occidentale. La nouvelle a été confirmée par le porte-parole du club de Proximus League, Evert Stroobant à l'Agence BELGA mardi.