Tout sur Koji Miyoshi

Lancée en plein sprint final, la Pro League partage son esprit entre l'énergie nécessaire pour accrocher le bon wagon à court terme, et l'anticipation indispensable pour préparer une saison qui approche déjà à grands pas. Tour d'horizon exhaustif des forces en présence.

Comme le Club de Bruges mercredi, l'Antwerp s'est assuré de passer l'hiver européen. Jeudi, les Anversois se sont imposés 3-1 contre les Bulgares de Ludogorets lors de la cinquième journée du groupe J de l'Europa League. Premier du groupe avec 12 points, deux de plus que Tottenham, l'Antwerp disputera les seizièmes de finale après la trêve hivernale.

Avec la réception des Autrichiens de Linz jeudi soir, l'Antwerp peut poursuivre son parcours parfait en Europa League en enchaînant un troisième succès en autant de rencontres dans le groupe J. Dans le groupe D, le Standard n'aura pas le droit à l'erreur sur le terrain du Lech Poznan tout comme La Gantoise qui se déplace à l'Etoile Rouge de Belgrade dans le groupe L. Les deux formations occupent la lanterne rouge de leur groupe avec aucune unité au compteur.

Après le championnat japonais, la Jupiler Pro League est la première division comptant le plus de footballeurs japonais. Nous en sommes à dix avec Yuki Kobayashi.

... pour une fois, Luciano D'Onofrio n'avait pas attendu le dernier jour du mercato pour faire des affaires ? L'Antwerp se serait-il qualifié pour la phase de poules de l'Europa League ? Ou l'équilibre qualité/prix aurait-il été rompu ?

Lundi, l'Antwerp a négocié avec un Japonais, préparé un match aux Pays-Bas et expliqué sa collaboration avec des Congolais. Le monde du foot est petit.