Tout sur Kevin Diks

Avant, il suffisait de jeter un oeil sur la feuille de match pour savoir comment les équipes seraient disposées sur le terrain. Le joueur qui portait le numéro 6 récupérait le ballon et quand le numéro 10 entrait en possession du cuir, le public retenait son souffle. Maintenant, les joueurs choisissent n'importe quel numéro. Même le 1 n'est plus sacré.