Tout sur Kasper Asgreen

Le natif de Scheepdaal vise un deuxième titre européen à Trente. Mais battre le champion du monde Filippo Ganna, le champion en titre Stefan Küng ou le vainqueur du dernier Tour de France Tadej Pogacar ne sera pas chose aisé. Evenepoel s'élancera à 16h36.

Lampaert, champion de Belgique de la discipline et initialement prévu pour être aligné sur l'épreuve chronométré des Mondiaux, a été finalement été remplacé par Remco Evenepoel sur décision du sélectionneur Sven Vanthourenhout. Le prodige de Scheepdaal rêve donc de remporter un titre européen qui offrirait une troisième place sur l'épreuve mondiale à Louvain. Mais la concurrence à Trente sera rude avec les Ganna, Küng, Bissegger, Asgreen, Affini et le vainqueur du Tour de France Pogacar.

Le coureur suisse, déjà vainqueur d'un chrono sur Paris-Nice, a bouclé le parcours de 11 km à une moyenne de 54,890 km/h. Il dépossède Tim Merlier du maillot de leader. Malchanceux hier, Remco Evenepoel espérait se replacer grâce à l'un de ses exercices de prédilection. Le coureur de Schepdaal doit se contenter de la... 18e place.

C'est une Slovénie à plusieurs visages qu'on aura vu sur ce Tour de France. Celui triomphant du champion de Slovénie Matej Mohoric, vainqueur de l'étape au bout d'un numéro époustouflant, celui grimacant de Tadej Pogacar, mis en difficulté par l'échappée du jour et celui à l'agonie de Primoz Roglic, qui doit définitivement renoncer à ses rêves d'une tunique jaune toujours solidement accrochée sur les épaules d'un Mathieu van der Poel qui aura fait le spectacle avec Wout Van Aert.

Patrick Lefevere, le manager de Deceuninck-QuickStep, a dressé un bilan positif de la saison 2020 de son équipe malgré l'arrêt forcé à cause du coronavirus ou encore les blessures de Remco Evenepoel et Fabio Jakobsen. "En prenant en compte tout ce qui s'est passé, nous avons eu une grande saison", a déclaré Lefevere dans un communiqué publié mercredi par Deceuninck-Quick Step.

Sacré champion du monde du contre-la-montre et dans la course en ligne l'année dernière à Innsbruck, Remco Evenepeol va disputer cette semaine, à 19 ans, ses premiers Mondiaux seniors dans le Yorkshire, lui qui est passé pro en zappant la case espoirs. Ses Mondiaux débuteront lundi avec le contre-la-montre individuel.

Remco Evenepoel a démontré qu'il était dans une forme flamboyante en remportant le titre continental du contre-la-montre, jeudi à Alkmaar aux Pays-Bas. Le Belge, 19 ans, succède donc au palmarès à Victor Campenaerts, double tenant du titre. Le Brabançon flamand a dédié son sacre à Bjorg Lambrecht, décédé lundi sur le Tour de Pologne. "J'avais un petit mot pour Bjorg sur mon guidon et cela m'a donné un petit boost supplémentaire", a expliqué le cycliste de l'équipe Deceuninck-Quick Step.

Remco Evenepoel est sacré champion d'Europe du contre-la-montre. Le Belge, 19 ans à peine, s'est montré le plus rapide au terme d'un parcours de 22,4 kilomètres à Alkmaar, jeudi aux Pays-Bas. Il a devancé le Danois Kasper Asgreen et l'Italien Edoardo Affini, succédant ainsi au palmarès à Victor Campenaerts, double champion continental en titre mais absent cette année.

L'Italien Alberto Bettiol a surpris les favoris et remporté la 103e édition du Tour des Flandres (WorldTour), dimanche. Au terme de 270,1 km entre Anvers et Audenarde, le coureur de la formation Education First, s'est imposé en solitaire. Le Danois Kasper Asgreen (Deceuninck - Quick-Step) a pris la deuxième place, devant le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Team Emirates).

Le peloton a pédalé ses derniers kilomètres le week-end dernier, en Asie, au Tour de Guangxi en Chine et à la Japan Cup. Que retenir de la saison écoulée ? Un bilan en vingt chiffres, avec une conclusion marquante : la large base de bons coureurs belges, qui ont toutefois marqué trop peu de points, à une exception près.