Tout sur Kashima Antlers

Les braises de l'enfer du Stayen ont repris vigueur. Le STVV doit ce sursaut à quelques inébranlables Allemands sur le terrain et sur le banc, à une douzaine de joueurs et dirigeants japonais ainsi qu'à une légion de Belges bien réalistes, qui font tourner le club, en coulisses.

L'attaquant japonais avait connu une première moitié de saison compliquée avec seulement 2 buts et 2 assists en 11 rencontres. Il retourne aux Kashima Antlers, le club d'où il était arrivé.