Tout sur Karim Belhocine

Parce qu'il semble allergique aux projecteurs, Karim Belhocine n'aime pas parler de lui. Des témoins de son parcours passent donc à table, pour raconter comment un joueur arrivé en test à Virton est devenu, en quinze ans, la révélation des bancs de touche belges.

Le Sporting de Charleroi a remporté le derby wallon contre le Standard (2-0) dimanche lors de la 28e et antépénultième journée de la phase classique de D1A. Très rarement inquiétées, les troupes de Karim Belhocine sont troisièmes avec 51 points, trois longueurs devant les Liégeois (5e, 48 pts).

Alors que beaucoup parlaient d'une saison de transition au coeur de l'été, les Zèbres ont validé leur billet pour les play-offs 1 à 360 minutes de la fin de la phase classique. Histoire d'une sensation XXL.

L'hiver de l'ancien Buffalo devenu Ostendais en passant par Anvers et en faisant demi-tour à Charleroi en rêvant d'un retour à Waasland-Beveren, donne le tournis. Et résume bien les maux d'un foot belge gangrené par les jeux de pouvoirs entre agents.

Longtemps freiné par les blessures, Ali Gholizadeh semble enfin avoir réussi son décollage sur les flancs du Pays Noir. Chronique d'une explosion à retardement.

On le pensait avare en efforts défensifs, mais son replacement carolo a prouvé le contraire. On le pensait avare en longs discours, et c'est plutôt vrai. Pourtant, Ryota Morioka a bien des choses à raconter. De son Japon natal à Charleroi, avec des escales en Pologne, dans le Pays de Waes et chez les Mauves, l'un des hommes forts du Pays Noir déroule son histoire et celle de son football.

Entamée un dimanche soir d'octobre sur la pelouse du stade Jan Breydel, face à un Cercle qui venait tout juste d'être repris en mains par Bernd Storck, la série n'a toujours pas connu son dernier épisode. Cela fait désormais onze matches que les Zèbres n'ont plus été battus.