Tout sur Karel Van Eetvelt

Le RSC Anderlecht a présenté vendredi ses deux nouveaux sponsors principaux : Candriam, un gestionnaire de patrimoine filiale de New York Life, et DVV assurances (actuellement Les AP Assurances appelées à devenir DVV assurances), membre du Groupe Belfius. Les deux entreprises se sont engagées pour quatre saisons. Pour la première fois de son histoire, le club choisit de travailler avec deux sponsors principaux sur un pied d'égalité.

Wouter Vandenhaute (58 ans) est un sportif pur sang. Depuis sa jeunesse, l'ambitieux fondateur de la maison de production flamande Woestijnvis cherche à réaliser ses rêves. L'un d'eux était le rachat d'Anderlecht. Il a échoué en 2018, mais il en est maintenant " conseiller externe ", c'est à dire stratège de l'ombre. Portrait.

De Falkenberg, en Suède, le dernier sacrifié de l'Anderlecht version Karel Van Eetvelt revient sur seize mois aux faux airs de lente agonie.

Jadis, il défendait les intérêts des indépendants et des banques, mais depuis qu'il est tout petit, Karel Van Eetvelt (53 ans) est un grand amateur de sport. Aujourd'hui, il peut enfin travailler dans son domaine de prédilection. Et dans son club préféré, qui plus est. Portrait du nouveau CEO d'Anderlecht.

Le RSC Anderlecht modifie une fois de plus son organigramme. Peter Verbeke devient le nouveau "chef des sports" a annoncé lundi le club de football de Jupiler Pro League. Michael Verschueren devient lui "CFO Sports", c'est à dire le directeur financier des sports. Ces modifications ont été annoncées par Karel Van Eetvelt, le nouveau CEO du Sporting, dont l'arrivée prvue en principe le 1er avril était connue depuis le 14 janvier dernier. Il a visiblement devancé la date de son entrée en fonction.

Comme ces dernières semaines, Franky Vercauteren a dû gratter les fonds de tiroir pour coucher 18 noms sur la feuille de match contre Eupen. Anderlecht déplore tellement de blessés que ça ne peut plus relever du hasard.