Tout sur Juve

Le président du Real, Florentino Pérez, a démenti les spéculations selon lesquelles l'attaquant vedette portugais Cristiano Ronaldo pourrait revenir cet été à Madrid. "Il ne reviendra pas. Il est sous contrat avec la Juventus (jusqu'en juin 2022, ndlr). Ça n'a aucun sens. Je l'aime beaucoup, il nous a beaucoup apporté, mais cela n'a pas de sens qu'il revienne", a déclaré Pérez dans une interview sur la chaîne de télévision espagnole El Chiringuito de Jugones, lundi soir.

Au crépuscule de sa carrière, l'immense Gigi Buffon souhaite pourtant lui redonner un second souffle. Insatisfait de son temps de jeu avec la Juve cette saison, le portier italien songerait à tenter un ultime défi au haut niveau. Une idée toujours influencée par son désir de remporter la Ligue des Champions, mais est-ce raisonnable, à 43 ans?

Interrogé en marge du huitième de finale retour de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et l'Atalanta en Italie, Zinédine Zidane a entrouvert la porte lundi à un éventuel retour de l'attaquant vedette Cristiano Ronaldo, qui a eu 36 ans le mois dernier, à Madrid.

Ce genre de situation est classique dans le monde du football. Quand tout va mal, le premier responsable est toujours l'entraineur. Ses choix, ses principes, sa communication, tout est remis en cause. À l'aube d'une saison qui pourrait s'annoncer inédite pour la Vieille Dame, Andrea Pirlo est subitement pointé du doigt, et son élection au poste d'entraineur est désormais au centre des débats.

Auteur de plus de cent buts en Serie A depuis son arrivée à Rome en 2016, dont 36 la saison dernière, l'attaquant de la Lazio a passé un cap en remportant le Soulier d'Or européen. Un honneur qui contraste avec sa discrétion en dehors des terrains. Article de Valentin Pauluzzi issu de France Football.