Tout sur Jupiler Pro League

Officiellement lancé depuis près d'un an, le rachat de Sclessin par une société immobilière mise sur pied par Bruno Venanzi rassemble les ambitions d'une partie du gratin principautaire, avec un certain Axel Witsel comme ambassadeur de luxe.

Il a permis à Anderlecht de changer de visage, dimanche, face à Zulte. Menés rapidement après le but de Vossen, les Mauves ont retrouvé la voie du succès en grande partie grâce à Adrien Trebel et ses deux passes décisives. Le potentiel retour en forme du milieu français est de bon augure, en vue d'entamer le sprint final vers les play-offs 1.

Notre journaliste Martin Grimberghs répond à trois questions qui ont fait l'actualité footballistique de ces derniers jours. Au menu: le triptyque d'Anderlecht, la logique bien à lui de Roberto Martínez et le onze de départ attendu contre le pays de Galles.

Le Club de Bruges pourrait compter 22 ou 21 points d'avance sur son premier poursuivant, dimanche, au soir de la 31e journée de la Jupiler Pro League. Le leader sans partage de la phase régulière accueille son dauphin l'Antwerp, dimanche après-midi (13h30). Les champions, impressionnants d'efficacité lundi à Gand, comptent déjà 19 points d'avance sur les tenants de la Coupe.

L'assemblée générale de la Pro League a voté à l'unanimité un accord de principe concernant l'orientation future du football professionnel belge. Les 25 clubs veulent "donner toutes ses chances à la réalisation éventuelle de la Beneleague", a écrit l'instance qui regroupe les cercles professionnels mardi dans un communiqué.

Le Sporting de Charleroi compte douze cas de coronavirus, dont six chez les joueurs, a annoncé le club carolo mardi. Cinq membres du staf, dont l'entraîneur Karim Belhocine, et un membre de la direction sont également positifs.

Éliminé en Europa League et en Coupe de Belgique, le Club de Bruges disputera vendredi et lundi ses deux rencontres d'alignement en Jupiler Pro League. Les Brugeois se rendront d'abord à Charleroi avant d'effectuer un court déplacement à La Gantoise.

D'une victoire à l'arraché contre Bruges à une défaite amère au Canonnier, l'ascenseur émotionnel liégeois tourne à plein régime. Plongée dans un club où la seule certitude, c'est qu'il n'y en a pas.

Si le Sporting rêve de sortir un incroyable talent depuis des années, l'école des jeunes carolo reste à l'heure actuelle un éternel chantier en cours. Qui s'apprête à subir de considérables aménagements. À commencer par l'arrivée imminente de Christophe Dessy comme directeur sportif de la formation.